Les hommes d’affaires invités à investir davantage au Togo

0
666
Les deux ministres lors du webinaire

La ministre de la Promotion de l’Investissement Kayi Mivédor et son collègue du Commerce Kodjo Adédzé ont échangé avec des chefs d’entreprises français,  membres du Mouvement des Entreprises de France (Medef),  au cours d’une session de webinaire ce 29 mars. Cette rencontre a été une occasion pour les deux membres du gouvernement de présenter le Togo comme une destination d’investissement de choix, qui permet d’avoir accès au marché régional.

Au rang des atouts dont  dispose le Togo en matière d’investissement, la ministre  a vanté la sécurité et la stabilité politique du pays et son climat des affaires favorable. Elle a également informé les investisseurs français du positionnement géographique du pays,  de la qualité et la disponibilité des infrastructures routières, portuaires et  aéroportuaires.

« Avec une population relativement jeune et un taux d’alphabétisation de 85%,  la disponibilité et la qualité sans cesse croissante de la main d’œuvre bien formée constitue un autre atout majeur », a ajouté Mme Mivédor.

En terme d’opportunité, la ministre a indiqué  aux chefs d’entreprises français,  la mise en place de la Plateforme Industrielle d’Adéticopé (PIA) établie  sur 400 hectares. «Elle dotera le Togo de sa première zone industrielle intégrée offrant à la fois l’opportunité de la transformation locale des richesses naturelles togolaises et leur exportation », a-t-elle détaillé.

Cette plateforme va permettre d’industrialiser de nombreux secteurs d’activité togolais, à l’instar de celui agricole en créant des rouages performants qui permettront la transformation locale des matières premières et  ainsi l’exportation de produits manufacturés qui généreront d’importants revenus pour le pays.

La ministre a aussi fait mention du projet de construction d’agropole déjà en phase pilote avec celui de Kara, et la construction de 20 000 logements sociaux, pour répondre au déficit de logements décents à coûts abordables à travers des contrats de partenariat public-privé.

Le projet de production d’eau potable en réponse aux besoins croissants des particuliers et industriels et à l’objectif d’accès universel à l’eau potable avec la participation du secteur privé a été présenté aux membres du Medef.

A la suite de l’exposé, ont suivi  des échanges au cours desquels  les chefs  des entreprises français ont confirmé leur intérêt pour le Togo.

Jean-Paul Cassin, directeur général de Jus Délice, une société de production de jus d’ananas et Valérie Levkov la vice-présidente Afrique et Moyen-Orient du groupe EDF ont tour à tour salué le pragmatisme de la vision du gouvernement togolais qui permet aux entreprises de se projeter à long terme. Ces deux responsables dont les sociétés interviennent déjà dans notre pays sur divers projets, sont aussi satisfaits de l’agilité ainsi que de l’accessibilité du gouvernement,  à l’écoute des investisseurs pour les accompagner dans leurs projets d’installation et d’expansion.

En clôture de la séance, les deux membres du gouvernement ont invité les chefs d’entreprises du MEDEF à venir « explorer les opportunités d’affaires au Togo, un pays innovant présentant une économie agile et une facilité d’écoute ; et participer ainsi à la grande transformation économique, sociale et culturelle de notre pays, une terre d’accueil, de prospérité et de sécurité pour tout investisseur »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 1 =