Les journalistes de Lomé à l’école de leurs droits et devoirs en période électorale

0
273

Au cours d’une formation, les journalistes de la presse écrite et celle en ligne de Lomé, ont été outillés sur leurs droits et devoirs en période électorale du 17 au 18 janvier 2020 à l’Agora Senghor de Lomé. Cette rencontre initiée par le Patronat de la Presse Togolaise (PPT), a été placée sous le thème « contribution des médias dans la prévention des violences et la promotion de la culture de la paix lors de l’élection présidentielle ».

Selon le président du PPT, Isidore Akolor, la période d’élection présidentielle dans notre pays est un moment très délicat et sensible. « Pour que cette élection se déroule sans violences et de manière apaisée, le journaliste doit jouer un rôle crucial et primordial. Et pour pouvoir jouer ce rôle, il faut être formé et outillé sur ses droits et devoirs. C’est dans cette optique que s’inscrit la formation » a-t-il justifié.

Cet atelier d’échange de 2 jours a permis d’outiller les hommes et femmes de médias de la presse écrite et en ligne sur les bases juridiques de l’exercice du droit à la communication, le droit international, les bases juridiques nationales de ce droit de la communication et les responsabilités de ces journalistes en cette période électorale. Outre les genres journalistiques a adopté en ces moments ; les formateurs ont rappelé la nécessité de respecter les règles d’éthique et de déontologie de la presse en ces moments particuliers.

Au cours de cette rencontre, les responsables du PPT, en ont profité pour  rendre clair le contenu du nouveau recueil de près de 300 pages intitulé « Recueil des instruments juridiques et règlementaires de l’élection présidentielle de 2020 au Togo », qui, selon ces derniers auteurs de ce document, est un bréviaire pour les journalistes togolais à l’instar du vade-mecum dont tout bon médecin ne se sépare guère.

Cet atelier qui a pris fin ce samedi 18 janvier 2020 avec les médias de Lomé est une série de formation qui va s’étendre dans les jours à venir sur Atakpamé et après Kara ceci avant le 22 février 2020 date prévue pour l’élection présidentielle.

Il faut rappeler que ces formations à l’endroit des professionnels des médias est possible grâce au soutien  financier de l’United States Agency International Development (USAID) du peuple Américain dans le cadre de son projet « réagir aux données d’alerte et de réaction précoce en Afrique de l’Ouest (REWARD) ».

Nana GARBA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt + deux =