Les médecins militaires togolais à Kidal honorés par les Nations Unies

0
287

Une médaille des Nations unies a été offerte aux militaires togolais de l’hôpital de la MINUSMA à Kidal (Mali) pour l’excellente qualité de leur travail. La reconnaissance a été effectuée le 11 octobre dernier.

Selon le Commandant adjoint de la Force de la MINUSMA dans la région de Kidal, le colonel Eric DURIEUX, l’hôpital militaire tenu par les Casques bleus togolais « est servi par un personnel toujours disponible, très professionnel et surtout particulièrement enthousiaste ». « Malgré le fait que son action est inéluctablement associée à de la douleur ou au malheur de nos soldats ou de la population, j’ai alors découvert des personnels soignants concentrés sur l’urgence, présentant une très grande sérénité dans l’action», a-t-il ajouté.

L’équipe regroupe, entre autres, des spécialités, de la médecine générale, la chirurgie, la gynécologie, la psychiatrie ou encore les services du dentiste.

Chargés de veiller sur la santé du personnel civil et en uniforme qui servent dans la région, ils sont 67 professionnels de la santé dont 7 femmes déployés depuis novembre 2021. « Notre déploiement consacre l’engagement du Togo, aux côtés des pays amis, pour le rétablissement de la paix et de la sécurité au Mali, gage d’un développement et d’un épanouissement durables », a indiqué le médecin-Lieutenant-colonel Koffi AMEGBOR, le directeur de l’hôpital.

Au titre des interventions effectuées l’année dernière on peut citer, entre autres, 52 opérations de stabilisation de blessés graves, 176 interventions chirurgicales d’urgence, 263 consultations de petite chirurgie et 153 évacuations médicales aériennes. « Nous avons aussi pris en charge, sur la même période, 13 cas de piqures de scorpion et 115 cas d’infections à Coronavirus», a indiqué le lieutenant-colonel AMEGBOR.

Par ailleurs, ces troupes de l’armée togolaise, informe-t-on, sont tous les jours à la disposition des communautés locales qui ont besoin de soins de santé d’urgence et d’évacuations sanitaires aériennes vers Gao ou Bamako