Les océans sous menace : le Ministre Tengué tire sur la sonnette d’alarme

0
175

Le Ministre togolais de l’économie maritime, Edèm Kokou Tengué, a invité ce mardi 7 juin 2022, les acteurs maritimes à la protection des océans. Il lançait cet appel dans son message délivré à l’occasion de la journée mondiale de l’océan célébrée ce 8 juin autour du thème « Revitalisation : action collective pour l’océan ».

L’officiel a d’abord rappelé et souligné l’importance de l’océan dans les vies et a ensuite rapporté qu’il est menacé par la pollution, les actes de piraterie et la surpêche. Ces menaces, indique-t-il, sont aggravées par le changement climatique avec son corollaire de montées des eaux, d’érosions côtières, d’inondations des zones côtières, d’acidification des océans etc.

« La préservation des océans exige que nous allions au-delà du cadre juridique et réglementaire. Nous sommes en pleine crise des océans ! Nous prenons l’océan pour un dépotoir. L’océan reçoit beaucoup plus qu’il ne peut supporter (gaz à effet de serre, le fumier et les engrais, le plastique, la pollution pétrolière et bien plus encore). Cela conduit à la destruction des écosystèmes marins. Toutes les 60 secondes, un camion de plastique pénètre dans l’océan et 8 millions de tonnes de déchets plastiques y sont rejetés chaque année », a dénoncé le ministre qui établissait un lien avec, le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat qui conclut que « l’océan est désormais plus chaud », plus acide et moins productif et les phénomènes extrêmes gagnent en intensité.

Face aux dangers que courent les océans, au Togo, le gouvernement a pris des mesures telles que la création du ministère de l’Economie Maritime, de la Pêche et de la Protection Côtière dont la mission est d’œuvrer à la préservation des océans et à la mise en valeur de la façade maritime.

En rappel, l’océan couvre plus de 70 % de la surface de la Terre et joue un rôle vital dans la régulation du climat mondial selon les nations unies. Il procure 50 % de l’oxygène et stocke 93% du carbone sur la planète. Il abrite également 250 000 espèces connues, et nourrit près de 3, 5 milliards de personnes .