Les réformes, une priorité pour les députés togolais

0
983

La première session ordinaire de la sixième législature a été ouverte ce mardi à Lomé. Présidée par Yawa Tsègan, présidente, la cérémonie d’ouverture a connu la présence du premier Ministre Komi Sélom Klassou, des membres du corps diplomatique, des délégations des assemblées sœurs et des autorités politiques et administratives.
Dans son mot de circonstance, la présidente a au nom de la représentation nationale, salué la présence des délégations parlementaires du Burkina Faso, du Ghana et de la Guinée ainsi qu’une délégation de l’Assemblée parlementaire ACP-UE conduite par deux personnalités, les très honorables Louis Michel et Lucie Milebou-Aubusson M’Boussou .
« Comment ne pas profiter de cette tribune pour rendre un vibrant hommage au Président de la République, S.E.M Faure Essozimna Gnassingbé, dont le charisme et le sens élevé de l’Etat ont été déterminant dans l’organisation de ces législatives », a déclaré Yawa Djigbodi Tsègan.

Elle a par ailleurs exprimé l’engagement du parlement à légiférer des lois visant à favoriser la mise en œuvre efficiente du Plan national de développement (PND).
Chantal Yawa Tsègan a également attiré l’attention des élus du peuple sur la nécessité d’agir avec rapidité et assiduité en vue de satisfaire les attentes des populations.

« Ceci annonce la mise en œuvre des réformes attendues par toutes les Togolaises et tous les Togolais, et constitue des repères tangibles de la volonté de l’exécutif, de consolider la démocratie dans notre pays et de maintenir entre les différents acteurs politiques un climat de concertation et de tolérance mutuelle », a-t-elle précisé.

Les représentants des parlements de la sous-région ont pris la parole, tour à tour, pour exprimer leurs félicitations au Togo pour avoir porté une femme au perchoir.