Les urbanistes ont désormais un cadre légal d’exercice au Togo

0
1219
Yawa Djigbodi Tségan, présidente de l’Assemblée nationale.

Désormais, les urbanistes du Togo peuvent exercer dans un cadre juridique approprié. Les députés de la 6e législature viennent d’adopter à l’unanimité la loi relative à l’exercice de la profession d’urbaniste au Togo. C’est au cours de la 11e séance de la 2e session ordinaire de l’année 2019 tenue ce jeudi.

Les urbanistes, ce sont les spécialistes dans l’aménagement urbain. Véritable cheville ouvrière dans la planification de la ville. Ces acteurs incontournables dans l’ordonnancement rationnel des espaces urbains, exercent dans un cadre où ils ne disposent d’aucun ordre professionnel au Togo. Ce jeudi dans l’hémicycle, les députés ont voté alors à l’unanimité la loi relative à l’exercice de la profession d’urbaniste au Togo.

« Cette loi qui a pris forme aujourd’hui grâce à votre vote, créée un cadre légal d’exercice des missions d’urbaniste et permettra de donner une nouvelle image du devenir des établissements humains au Togo. Sur le plan professionnel, votre vote permet de doter les urbanistes du Togo d’un ordre professionnel au même titre que les architectes et les géomètres.» s’est réjoui le ministre de la ville, de l’urbanisme, de l’habitat et de la salubrité publique Koko Ayeva.

Koko Ayeva, ministre de la ville, de l’urbanisme, de l’habitat et de la salubrité publique.

La présidente de l’Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tségan salue la démarche en ce sens que « sur le plan régional, l’adoption de ce projet de loi rassure du respect des engagements pris par notre pays dans le cadre des politiques communautaires, essentiellement le respect du principe de la libre circulation des professions libérales et du principe du droit d’établissement. »

D’ici les trois prochains mois, l’inscription au tableau de l’ordre des urbanistes au lieu de six répond à l’impératif du gouvernement togolais d’améliorer le climat des affaires. Fini donc l’exercice de la profession d’urbaniste au travers des bureaux d’études. La maîtrise de l’urbanisation et de l’assainissement du cadre de vie des populations demeure une priorité du gouvernement togolais rassure-t-on à l’hémicycle.

Bassane RAMINA