L’UE, la France, l’Allemagne et le Togo signent un Document Conjoint de Programmation pour la période 2021-2027

0
1020

L’Union européenne (UE), la France et l’Allemagne ont signé  ce 12  janvier avec le gouvernement togolais, un Document Conjoint de Programmation ( DCP) pour la période 2021-2027.  Ce document, adopté le 16 décembre 2021 par l’UE, accompagne le Plan National de Développement et la Feuille de Route gouvernementale Togo 2020-2025 et définit le cadre des interventions des partenaires européens en appui aux efforts du gouvernement pour les sept prochaines années.

C’est un document stratégique qui a été paraphé ce 12 janvier à Lomé. A travers le DCP,   l’UE  et ses Etats membres s’engagent à renforcer leur soutien au Togo dans  trois domaines prioritaires. Il s’agit du développement humain, en particulier sur ses aspects d’inclusion socio-économique et d’accès aux services publics de base ; l’’appui aux agro-industries durables et à la gestion des ressources naturelles pour contribuer à la génération d’emploi et à la lutte contre le changement climatique ; ainsi que celui  à la consolidation d’une société apaisée et résiliente au Togo à travers la sécurité, la bonne gouvernance et décentralisation.  Ces trois domaines sont parfaitement en phase avec la Feuille de route gouvernementale 2020-2025 qui vise à faire du Togo un pays en paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable.

Démarche inclusive

Pour l’élaboration du Document Conjoint de Programmation, d’autres parties prenantes clés ont été consultées, en particulier les organisations de la société civile, les autorités locales, les représentants du secteur privé, les Nations Unies et d’autres partenaires de développement.
L’adoption de ce document est une étape importante dans le renforcement et la concrétisation de la coopération entre les partenaires européens et le Togo. Le DCP   s’inscrit dans l’approche « Equipe Europe » qui, au Togo, rassemble l’Union européenne, la France et l’Allemagne et leurs institutions de financement et de mise en œuvre de développement respectives, à savoir la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Agence Française de Développement (AFD), la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) et la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW). « Une telle approche permet aux partenaires européens d’identifier des synergies et de combiner leurs outils de mise en œuvre des programmes pour maximiser les résultats escomptés de la programmation conjointe » souligne le communiqué publié par l’UE  à l’issue de la cérémonie de signature .

Plus de 160 milliards FCFA  dès la première année.

Le DCP devra  permettre  au Togo et à l’équipe Europe de continuer à travailler ensemble sur la période 2021-2027 pour l’élaboration et la mise en œuvre de projets fondés sur des objectifs, principes et valeurs communes, et ce, en ligne avec l’Agenda 2030 et l’Accord de Paris, mais également guidée par les engagements des partenaires européens repris dans la feuille de route pour la société civile, la stratégie des droits de l’Homme et du plan d’action genre pour le Togo.

Les actions de l’UE qui découleront du DCP  seront financées par le nouvel instrument intitulé
« Europe dans le monde » qui remplacera le Fonds Européen de Développement (FED) précise l’UE.  L’adoption du DCP  2021-2027 et la mise en œuvre de ce nouvel instrument financier concordent avec l’entrée en vigueur de l’Accord Post-Cotonou qui vient renforcer le partenariat entre le
Togo et le Groupe des Etats d’Afrique, Caraïbes et du Pacifique (ACP) dans son ensemble d’un côté, et l’Union européenne et ses Etats membres de l’autre. Dans le cadre de la première année de mise en œuvre de ce document, l’équipe Europe engage plus de 243 millions d’euro, soit près de 160 milliards de CFA, pour de nouveaux projets dans les 3 domaines prioritaires précités