L’Union européenne et l’Allemagne allouent 5,95 millions d’euros pour accompagner l’amélioration de la compétitivité de la filière ananas au Togo

0
1182

Le Gouvernement du Togo et ses partenaires ont lancé ce 17 janvier 2018 à Adangbé dans l’unité de transformation d’ananas « Afrik Excel », le projet d’appui à l’amélioration de la compétitivité de la filière ananas au Togo. Cette cérémonie de lancement a connu la participation, du Ministre de l’Industrie et du Tourisme, des Ambassadeurs de l’Union européenne et de l’Allemagne.

D’un montant de 5,95 millions d’euros soit environ 3,9 milliards de francs CFA, ce projet vise à renforcer la compétitivité de la filière ananas au Togo et à faciliter l’accès au marché pour les petits exploitants agricoles en réduisant leurs coûts de production et de commercialisation.

Le projet est cofinancé par l’Union européenne et l’Allemagne respectivement pour 4,7 millions d’euros et 1,25 millions d’euros sur une période de quatre ans. Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de l’Union européenne pour la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest. Ce programme vise à promouvoir l’intégration des pays de la région dans les échanges commerciaux régionaux et internationaux. Il est en cohérence avec les ambitions du gouvernement togolais traduits dans l’axe 2 du plan national de développement (PND 2018-2022) qui est de développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractive.

L’ananas du Togo est très apprécié sur le marché international. La filière ananas a été retenue au Togo dans le cadre du programme de compétitivité de l’Afrique de l’Ouest, à cause de sa demande sans cesse croissante et donc de sa contribution potentielle à la croissance économique et à la création d’emplois. Près de 4000 producteurs dont environ 35% de femmes cultivent l’ananas au Togo. Une grande partie des ananas est consommée ou vendue à l’état frais et le reste est transformé essentiellement en jus et fruit séché par une trentaine de micro, petites et moyennes entreprises.

La transformation reste le maillon faible de la filière ananas. Par conséquent, ce projet vient renforcer essentiellement le ce maillon pour améliorer l’accès au marché, la création d’emplois décents et le revenu des petits producteurs. Le projet travaillera en amont et en aval des unités de transformation. En amont, il s’agit d’organiser les producteurs autour des transformateurs de les accompagner techniquement à respecter les cahiers de charge pour une meilleure productivité et le respect des normes de qualité. En aval des unités de transformation, le projet travaillera sur le conditionnement et le respect des normes sanitaires pour faciliter l’accès des produits aux marchés régional et international.

Au bout de 4 ans, l’ambition est de faire connaitre l’ananas du Togo et ses produits dérivés sur les marchés internationaux, de démultiplier la demande et d’en faire un médium pour une meilleure valorisation des autres fruits produits localement.

Avec la communication de la délégation de l’UE