L’usage abusif des antibiotiques, facteur de résistance

0
276
antibiotiques
Innocent Kpeto, Président de l'ordre national des pharmaciens du Togo

Face à la résistance aux antibiotiques, l’Organisation Mondiale de la Santé prend le problème à bras le corps. Ce sont les ventes libres, l’automédication qui sont des facteurs aggravants de la résistance aux antibiotiques, alertent les professionnels de la santé. Le projet world Antibiotique Awareness Week (WAAW-UL) entend promouvoir l’usage rationnel des antibiotiques et prévenir l’émergence de la résistance aux antimicrobiens. Ce jeudi à Lomé, les acteurs impliqués dans cette lutte ont planché sur la problématique.

La rencontre s’inscrit dans la droite ligne de la semaine mondiale des antimicrobiens. La résistance aux antimicrobiens touche aussi bien, les  êtres humains que les animaux. Pour s’en prévenir, les professionnels de la santé s’engagent pour la sensibilisation et la formation. L’implication de tous les acteurs de la santé et des autres secteurs affiliés est une nécessité.

«En tant que vétérinaire cette situation me préoccupe. En médecine vétérinaire, on utilisait les antibiotiques  comme des facteurs de croissance. Aujourd’hui c’est formellement interdit.  Donc ce sont des campagnes de sensibilisation qu’il faut continuer pour que l’on n’utilise plus des antibiotiques de façon intempestive » a déclaré Kossi Mabalo vétérinaire. Et d’ajouter « la meilleure utilisation d’un  antibiotique suppose, l’isolement, l’identification et la sensibilité  du germe par rapport à la bactérie ».

« Il faut un changement de comportement en matière d’utilisation des antibiotiques » selon innocent Kpeto. Il est le président de l’ordre national des pharmaciens du Togo. Les étudiants en science aviaires, en agronomie et en science de la santé vont être sensibilisés sur les conséquences de l’utilisation non contrôlée des antibiotiques. La formation, la prise de conscience et les sensibilisations sont des actions privilégiées pour mener cette lutte.

Bassane RAMINA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un + deux =