Malgré la création de nouvelles préfectures, le Togo conserve ses 30 circonscriptions

0
1157

Dans son communiqué du Conseil des Ministres du 20 septembre 2018, le gouvernement a fixé par décret, le nombre et l’étendue des circonscriptions électorales pour les élections législatives du 20 décembre. A l’analyse de ce découpage électoral sur la base duquel les sièges devraient être répartis à l’Assemblée nationale à l’issue du prochain scrutin, un constat s’impose : la création de nouvelles préfectures n’a pas eu de conséquences sur l’étendue des circonscriptions de 2013.

En effet, pour le gouvernement, « la création de nouvelles préfectures, qui n’obéit pas à des considérations politiques mais s’inscrit essentiellement dans un souci de déconcentration et la volonté de rapprocher l’administration et les services publics des citoyens, n’induit pas une instauration automatique de nouvelles circonscriptions électorales ».

De fait, la récente création de quatre (4) nouvelles préfectures à savoir : Kpendjal-Ouest, Oti-Sud, Mô et Agoè-Nyivé ne devrait pas entraîner non plus l’instauration de nouvelles circonscriptions électorales. Comme en 2013, « ces nouvelles préfectures continuent à relever des circonscriptions électorales auxquelles les localités concernées appartenaient précédemment », a souligné le gouvernement.

Aussi, ces nouvelles préfectures sont-elles jumelées avec leurs préfectures mères pour reconstituer les circonscriptions électorales initiales qui sont : Golfe-Agoè-Nyivé ; Sotouboua-Mô ; Oti-Oti-Sud ; Kpendjal-Kpendjal-Ouest. Le décret prévoit 30 circonscriptions électorales et leur étendue. Le nombre de sièges à pourvoir dans le cadre des législatives de décembre 2018 demeure 91, répartis ainsi qu’il suit, dans le tableau ci-contre