Mise en oeuvre du PND : les ingénieurs s’engagent et recommandent

0
821

L’Ordre national des ingénieurs du Togo (ONIT ) et l’Association des Professionnels Diplômés de l’ENSI (APD-ENSI), a organisé du 31 mai au 1er juin dernier à Lomé, un atelier de réflexion des ingénieurs et techniciens supérieures du Togo sur le Plan National de Développement (PND).

Mieux faire comprendre le PND et ses projets aux ingénieurs et techniciens supérieurs pour que ceux-ci déterminent ensuite leurs apports pour sa réalisation efficiente, tel est l’objectif de cet atelier.

Les travaux ont ainsi permis aux ingénieurs de cerner entre autres les conditions d’élaboration des projets à réaliser dans le cadre du PND, leur faisabilité, les conditions d’exécution de ces projets, ainsi que tout le processus de suivi et contrôle permettant de s’assurer de la réussite du PND.

« Cet atelier de réflexion sur le PND 2018-2022, a été riche en informations et en enseignements pour chacun de nous. Nous sortons d’ici plus éclairés sur le PND, sa vision, ses objectifs et sur les chacun de ses projets. Aujourd’hui, nous comprenons plus qu’hier que le PND reste un cadre non figé, dans lequel doit s’exprimer nos compétences, savoir-faire et expertises tout en participant de toutes les manières à son financement, contribuant ainsi et un tant soit peu au développement de notre cher pays », a confié le président de l’APD-ENSI Marius E. BAGNY, à la clôture des travaux de l’atelier.

Ainsi, les ingénieurs à l’issue des réflexions ont relevé des points d’amélioration du PND, émis des propositions et recommandations pour la réalisation efficiente des projets.

« La première résolution que nous avons prise c’était de reconnaitre et de féliciter le travail que les acteurs qu’ils soient nationaux ou internationaux ont fait pour que nous puissions avoir un plan national de développement. Au-delà de cette résolution nous nous sommes engagés à apporter de toutes les manières nos contributions mais également nos propositions et recommandations pour la réalisation de ce PND», a laissé entendre Marius E. BAGNY.

Ces ingénieurs dans leurs recommandations encouragent le gouvernement à exiger des entreprises et des investisseurs étrangers à s’associer aux entreprises locales comme cela est fait dans plusieurs autres pays. Ceci afin de garantir à l’achèvement du PND un transfert de compétences et de technologies.

Au-delà les ingénieurs et techniciens togolais ont été exhortés à élaborer et à porter des projets qui puissent être structurants, et ensemble mobiliser dans la cohésion les financements nécessaires pour leur réalisation afin de contribuer au développement du Togo.

Pour rappel, l’Association des Professionnels Diplômés de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de l’Université de Lomé (APD-ENSI) a été portée sur les fonts baptismaux le 7 avril 2007 afin de contribuer à l’épanouissement des Ingénieurs, Techniciens Supérieurs et Professionnels diplômés de l’ESMI et de l’ENSI en leur offrant un cadre d’échange d’expériences et des moyens de développer leurs aptitudes professionnelles, le sens de la responsabilité sociale et l’esprit d’innovation et de progrès.
Charles Kolou