Myriam DOSSOU-d’ALMEIDA, le nouveau visage du Développement à la Base

0
504

Elle était presque la candidate naturelle pour succéder à Mme Victoire Tomégah-Dogbé au ministère du Développement à la Base. Beaucoup d’observateurs avisés de la vie politique togolaise l’envoyaient à ce département au cas où sa titulaire prenait la Primature, pour sa capacité à digérer les charges de travail et à  relever les défis. Et succéder à « Madame Développement à la Base » en constitue indubitablement un.

Pour assurer la continuité dans la mise en œuvre de la vision prospective du Chef de l’Etat qui a fait naître le concept du Développement à la Base, il fallait une femme de terrain. En effet, assurer durablement un accès universel de toutes les communautés et organisations à la base du Togo au minimum vital commun, en améliorant

les revenus des plus pauvres, en réduisant la  fracture sociale, et en promouvant les principes fondamentaux de l’inclusion, de la participation, de la responsabilisation ainsi que de l’autonomisation des populations requièrent non seulement un engagement de chaque instant, mais aussi une proximité avec les populations. Celle qui « se sent à l’aise dans tous les milieux»  et capable de danser autant sur du classique que du kamou, est bien placée, en plus des qualités démontrées à l’Institut national d’assurance maladie (INAM) pour incarner le nouveau visage du Développement à la Base.

Avec  l’INAM, cette femme accessible mais au caractère bien trempé et à qui « on ne la fait pas », a réussi la mission d’assurer la couverture des risques liés à la maladie, aux accidents et maladies non professionnels et à la maternité des agents publics et de leurs ayants droit.  Ce qui était une gageure, au vu du frais accueil que beaucoup d’acteurs et de bénéficiaires avaient réservé à projet  à ses débuts. 8 ans après , grâce à ses nombreuses initiatives, le système s’est imposé et étendu désormais  aux couches issues de catégories qui initialement n’en étaient pas bénéficiaires.

Née à Lomé, Myriam DOSSOU d’ALMEIDA a fait ses études primaires et secondaires  au Collège protestant et au lycée de Tokoin où elle obtient son baccalauréat série C en 1985. Elle est diplômée  de l’Institut Africain d’Assurance de Tunis  et titulaire d’un MBA en  Management de l’entreprise d’assurance de l’Ecole Nationale d’Assurance de Paris.

Après une riche carrière dans le secteur d’assurance au Togo chez GTA-C2A, elle rejoignit le département Afrique subsaharienne et Maghreb d’AXA-Cessions-France, filiale du groupe AXA où elle fit ses premiers pas en réassurance. Elle fut ensuite recrutée par le courtier international MARSH-France puis par   la holding du groupe NSIA en Côte d’Ivoire en 2006 comme Directeur de la Réassurance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × cinq =