Nicodème Barrigah-Benissan : « chez nous la recherche des intérêts nous a rendu insensible »

0
1109

L’évêque d’Atakpamé est préoccupé par la situation politique actuelle du pays. L’ancien président de la commission vérité justice et réconciliation, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan qui était avec son collègue, Mgr Alowonou chez le co-facilitateur dans la crise Togolaise, le Ghanéen Nana Akufo-Addo a intercédé dimanche à Ayomé au cours d’un pèlerinage organisé par son diocèse pour le pays.

Il a imploré la bénédiction de Dieu surtout en ces temps de consultation électoral « sensible ».

« Chez nous, la politique a transformé les frères en ennemis, chez nous la recherche des intérêts nous a rendu insensible, chez nous, le bruit des pierres lancées et des gaz lacrymogènes ont remplacé le son mélodieux des tam-tams, chez nous, l’orgueil a endurci les cœurs et les a fermé toute à toute négociation (…) les intimidations et menaces réciproques se sont substituées aux mots de paix et d’amour, Chez nous, la flamme de l’espérance risque de s’éteindre à cause de la violence (…)» a-t-il déclaré dans un audio qui a fait le tour des réseaux sociaux.

«Oh mère de l’espérance, mère du prince de la paix, vers toi, nous nous tournons pour implorer la grâce de la paix. Nous te prions d’intercéder pour nous auprès de ton fils pour qu’il nous prenne en pitié, pour qu’il convertisse nos cœurs »

C’est depuis aout 2017 que le pays traverse une crise politique. Sous l’égide de la Cédéao, un dialogue a été initié et la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement a dévoilé fin juillet ne feuille de route avec pour exigence la tenue des législatives le 20 décembre. La campagne électorale prend fin demain à minuit et les Togolais iront voter le jeudi 20 décembre.

Bien avant, les forces de défense et de sécurité voteront demain conformément au texte