ODD : les objectifs seront-ils atteints d’ici 2030 ?

0
218
ODD
Les actions humaines continuent de compromettre l’atteinte des ODD (Illustration)

Depuis que les 193 pays des Nations Unies ont adopté en septembre 2015 les 17 objectifs de développement ODD, que du chemin parcouru. Quatre ans après, un regard rétrospectif sur les ODD assignés laisse planer des inquiétudes. Et pour cause, 2030 étant la date buttoir. Or, certains des objectifs ont des signaux toujours au rouge. Plus de déchets produits que recyclés, la biodiversité aussi continue de se dégrader ; pour ne citer que ces deux-là.

Face à l’ampleur des dégâts causés par l’être humain sur l’environnement, les 17 ODD sont loin d’être atteints. Selon un rapport publié par 15 chercheurs venus des quatre coins du monde, il urge de converger les actions. Car, certains objectifs phares feront échouer tous les autres efforts. Selon Jean-Paul MOATTI, Président Directeur général de l’institut de recherche pour le développement (IRD), «  la mise en œuvre des ODD n’est pas encore suffisante pour freiner et renverser les tendances négatives qui apparaissent depuis assez longtemps ». Et d’ajouter : « C’est  le cas par exemple de la perte sans précédent de la biodiversité ».

La pollution, l’autre inquiétude

Sont aussi pointés du doigt, les émissions de gaz à effet de serre et le mode de production et de consommation. « Nous sommes proches des points critiques, c’est-à-dire des situations où les effets irréversibles sur l’environnement planétaire et sur la société arriveront et ne pourront pas être endigués. » A tous ces facteurs s’ajoutent la surpopulation mondiale. On l’estime entre 9 et 10 milliards d’ici 2050. Pour la nourrir, l’utilisation des intrants agricoles et autres procédures non conformes inquiètent.

Dans cet océan de points négatifs, quelques notes positifs cependant. Les innovations technologiques, la prise de conscience de l’urgence même si elle n’est pas globale, l’implication directe des populations cible. Arriver à concilier les exigences d’une croissance durables avec la protection de l’environnement serait louable. 2030 c’est bientôt. Et la planète doit multiplier des efforts pour que ces objectifs soient respectés pour le bien de la génération présente et à venir. Le rapport de ces chercheurs sera présenté au sommet des nations Unies sur le développement durable le 24 et 25 Septembre prochain.

Bassane RAMINA

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 − 1 =