Ouverture  à Lomé  des travaux de l’atelier francophone du projet  de l’UPU sur  le commerce  électronique en Afrique

0
331

Lomé  abrite depuis ce lundi 8 juillet,les travaux du quatrième atelier francophone du projet régional de l’Union postale universelle (UPU) sur la préparation opérationnelle pour le commerce électronique en Afrique.  Durant quatre jours, près de 70 experts provenant de 22 pays  échangeront  sur des thématiques liées  à la mise en place des procédures communes de dédouanement, l’échange de données électroniques préalables de qualité ainsi que sur l’efficacité et la sécurité de la chaîne logistique du courrier. Selon les organisateurs   dont l’Office togolais des recettes (OTR),  la rencontre entend favoriser une plus grande coopération entre les douanes  et les postes  au niveau national. Et pour atteindre cet objectif, un Process a été mis en place  à travers le projet ORE, opérationnel Readiness for E-commerce.   Pour  Maurio Boffa, économiste UPU, le commerce électronique continue de gagner du terrain sur les ventes traditionnelles et les nouveaux besoins de la clientèle encouragent cette  expansion.  Même  s’il convient de rappeler que conformément aux recommandations du congrès d’Istanbul en 2016, poursuit-il, « nos pays font des efforts pour s’impliquer dans le commerce en ligne ». « Cet atelier constitue un grand rendez-vous  de partage et d’opportunités pour avoir des accords fructueux avec le secteur des douanes  afin de faciliter  les transactions  frontalières de colis et paquets commandés par notre clientèle devenue de plus en plus exigeante », a déclaré de son côté, Kwadzo Dzodzo, directeur général de la Poste  du Togo.

Pour le commissaire général de l’Office Togolais des recettes, Kokou Tchodié, la présente rencontre qui vise  à améliorer  les connaissances et à renforcer la relation de coopération existante entre les douanes et les  Postes permettra d’améliorer les procédures de dédouanement des envois postaux, tant au titre de la poste que de la douane.

En ouvrant les travaux au nom  de  la ministre des postes  de l’économie numérique et des innovations technologiques, Tidjani Kassimé, secrétaire général  du ministère,  a souligné que le Togo conformément  au premier axe du  Plan national de développement (PND)  ambitionne devenir un hub logistique d’excellence et un centre d’affaire de premier ordre dans la sous-région.  Mû par cet idéal et cette ambition,  poursuit-il, « le gouvernement togolais s’est engagé dans une dynamique afin d’opérer des réformes, en adoptant des mesures réglementaires et en mettant en place des dispositifs visant à instaurer un environnement serein et propice pour le développement des Tic et partant pour la promotion  du commerce électronique ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × 5 =