Pandémie mortelle : Une si longue histoire de l’humanité

0
855

Le monde entier fait face depuis quelque mois à une crise liée au coronavirus (Covid-19). Cette pandémie qui a déjà contaminé plus d’un million de la population mondiale et tué plus de 150 000 personnes, n’est pas en réalité la première que connaît l’humanité. D’autres maladies ont déjà ravagé l’humanité et fait des centaines de milliers de morts.

Après l’ère Jésus-Christ, le monde a connu avant l’apparition du Covid-19, six (6) pandémies. Il s’agit de la peste Antoine en 165-166, de la peste noire 1347-1352, de la grippe espagnole (1918-1919), du choléra (1926-1932), de la grippe asiatique (1956-1957), du Sida (1981-aujourd’hui). Ces différentes maladies ont été déclarées pandémies ou endémies, pour avoir atteint plusieurs continents.

Les 6 pandémies mortelles

La peste Antoine en réalité n’a pas été une pandémie due à la peste mais à la variole. Elle tient son nom de la dynastie des Antonins, de laquelle est issu l’empereur Marc-Aurèle, qui régnait alors sur l’empire romain. Elle avait débuté à la fin de l’année 165 en Mésopotamie, durant la guerre contre les Parthes et avait atteint Rome en moins d’un an.

La peste noire quant à elle, a fait trembler l’humanité de 1347 à 1352. Elle a notamment sévi en Chine au début de l’année 1346 avant de s’étendre à toute l’Asie l’année suivante. Ensuite, elle se propage à l’Afrique du Nord puis à l’Italie et à la France, où elle arrive par le port de Marseille via des navires génois. La maladie, se manifeste par d’horribles bubons.

La grippe espagnole, Causée par un virus de type A H1N1 particulièrement virulent, a une origine asiatique. Elle a sévi tout d’abord aux États-Unis, puis en France. Son nom «grippe espagnole», relève du statut de l’Espagne du pays non soumis à la censure et à la guerre, donc Etat des premières nouvelles alarmantes.

Le choléra, endémique durant plusieurs siècles dans le delta du Gange en Inde, gagna la Russie en 1930, puis la Pologne et Berlin. Il attaque la France en mars 1832 via le port de Calais, puis arrive à Paris. Il se manifeste par des diarrhées brutales et des vomissements. Il entraîne une déshydratation rapide, aboutissant parfois à la mort en quelques heures.

La grippe asiatique, liée au virus influenza H2N2, constitue la deuxième pandémie grippale la plus mortelle après celle de 1918. Parti de la Chine (d’où son nom grippe asiatique), le virus a gagné Hong Kong, Singapour et Bornéo, puis l’Australie et l’Amérique du Nord avant de frapper l’Europe et l’Afrique. Il va muter quelques années plus tard en H3N2 pour provoquer une nouvelle pandémie entre 1968-1969, surnommée «grippe de Hong-Kong». Cette dernière marquera les débuts des premiers vaccins antigrippaux efficaces.

Le sida originaire de Kinshasa (République démocratique du Congo), est apparu en 1981, lorsque l’agence épidémiologique d’Atlanta, aux États-Unis, alerte sur des cas inhabituels de pneumocystose. Le virus n’a été identifié que deux ans plus tard, en 1983, par une équipe de chercheurs de l’Institut Pasteur dirigée par Luc Montagnier. Elle fait partie des pandémies toujours d’actualité. Toutefois, la contagion a considérablement diminué.

Elles ont fait des milliers de morts

Parmi toutes ces pandémies, la peste noire reste la plus meurtrière. Encore surnommée «la grande peste», elle a fait entre 25 et 40 millions de morts en Europe, soit entre un tiers et la moitié de sa population de l’époque. Elle est suivie de la peste Antoine, qui selon les estimations, aurait causé 10 millions de morts entre 166 et 189. La grippe asiatique quant à elle, a occasionné deux à trois millions de morts dans le monde, dont 100.000 en France.

Le sida auquel aucun traitement efficace n’est trouvé jusqu’à présent sauf des calmants, faisait au moins jusqu’en l’an 2000, deux millions de morts par an. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 36,9 millions de patients vivent aujourd’hui avec ce virus.
A l’instar du Sida, le choléra est toujours d’actualité mais reste moins menaçant que lors de son apparition où il a causé près de 100.000 morts en moins de six mois en France, dont 20.000 à Paris.

Toutes ces maladies ont fait au moins plus de 100.000 morts à travers le monde entier. Ce jour, le Covid-19 a déjà franchi le cap des 150.000 morts. Alors que plus d’un-demi millions en souffrent et sont sur les lits d’hôpitaux, aucun remède n’est encore trouvé pour freiner son avancée macabre. Sera-t-il le plus meurtrier que les autres pandémies ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-huit − 18 =