OTR : Passation de charges entre Kodzo Adedze et Kokou Tchodié

0
1247

24 heures après sa nomination comme Nouveau Commissaire général par intérim de l’Office Togolais des Recettes, Philippe Kokou Tchodié, ex-Commissaire des Service Généraux peut dorénavant assumer pleinement sa mission.

Au siège de l’OTR hier, s’est déroulée la cérémonie de passation de charges entre Kodzo Adedze, ministre, commissaire général sortant et le commissaire général par intérim entrant en présence de Sani Yaya, ministre de l’économie et des finances, ministre de tutelle.

Premier à prononcer un discours, Jonas Koami Edjidomélé, directeur des ressources humaines et de la formation du personnel (DRHFP) à l’OTR a fait part de la satisfaction du personnel à l’égard de la gestion du commissaire général sortant et rendu hommage à un bon manager et à un leader.

Des qualités qui, selon le DRHFP, ont permis à Kodzo Adedze d’entrer gouvernement. Il s’est réjoui de la nomination du commissaire général sortant au gouvernement et de la promotion interne au poste laissé vacant.
Le Commissaire général sortant a félicité son remplaçant et salué la bonne collaboration du personnel, avant de rappeler quelques défis qui prévalaient lors de sa prise fonction il y a 2 ans : l’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales et douanières, l’élargissement de l’assiette fiscale, la modernisation des procédures douanières et fiscales.

Il a ensuite dressé un bilan sommaire de son passage à la tête de l’OTR avec à la clé, des acquis, notamment: l’adoption d’un nouveau Code des douanes, la réforme du Code général des Impôts et du Livre des procédures fiscales, la déclaration en ligne des impôts, suivie de l’E-paiement et une embellie dans le cadre de la mobilisation des recettes.

Il a suggéré à son successeur au poste de poursuivre les chantiers entamés et exhorté le personnel à conserver « un environnement si professionnel ».

Le Commissaire général par intérim entrant a, pour sa part, relevé les résultats enregistrés par l’OTR, « sur la voie de la stabilisation et de la consolidation du tissu économique ».
« Après la phase opérationnelle de l’office en 2014 et sa stabilisation, de nouveaux chantiers doivent s’ouvrir, afin de continuer d’imprimer à l’office des marques de qualité et des valeurs qui en feront une référence sur le plan national et sous régional », a-t-il déclaré.

Il poursuivra également des chantiers déjà entamés, notamment la redynamisation des instances et mécanismes de gouvernance de l’OTR, la poursuite de la dématérialisation des procédures fiscales et douanières afin d’offrir aux opérateurs économiques un cadre de plus en plus moderne, attractif et compétitif pour leurs affaires, la prévention et la lutte contre la fraude douanière et fiscale et la corruption.

Sani Yaya, ministre de l’Economie et des Finances a, en ce qui le concerne, félicité le commissaire général sortant pour sa nomination au gouvernement, la qualité du travail qu’il a abattu en ligne avec les objectifs assignés à l’OTR et la cohésion qu’il a su préserver aussi bien au plan au sein du comité de direction de l’office que parmi le personnel. Il encourage le nouveau à suivre les traces de son prédécesseur et à optimiser la mobilisation des recettes fiscales, tout en desserrant l’étau fiscal.