Présidentielle 2020 : le gouvernement fait l’état des lieux avec les Institutions de la République

0
698
Coronavirus
Le chef de l’État, Faure Gnassingbé et le Premier ministre Sélom Klassou (G)

L’état d’avancement du processus électoral. C’est l’objectif d’une rencontre qui s’est tenue ce 13 décembre 2019 entre le chef de l’État Faure Gnassingbé et les présidents des Institutions de la République.

La rencontre a été l’occasion de faire part des initiatives et mesures déjà engagées dans le cadre du processus électoral. Outre des élections transparentes, démocratiques et crédibles. Le Gouvernement tient à garantir un processus électoral consensuel et inclusif.

C’est dans cette optique qu’un comité de suivi avait été mis en place favorisant des échanges et des contributions entre les acteurs politiques. En ce qui concerne les mesures sécuritaires, la création de la Force Élection Présidentielle 2020 a fait objet des débats.

Par ailleurs, la CENI ainsi que les autres institutions intervenant dans le processus électoral ont bénéficié d’un renouvellement du soutien du Gouvernement. Celui-ci s’est engagé à les accompagner dans toutes autres dispositions adéquates visant des élections sereines et pacifiques.

À noter que le processus électoral bénéficie de l’appui technique de la CEDEAO. D’autres dispositions ont été prises par le gouvernement réglementant également le déploiement des observateurs nationaux et internationaux. Un accueil favorable leur sera donc réservé comme celui des missions préélectorales des Nations Unies et de la CEDEAO.

Lire aussi: Présidentielles 2020 : Mohamed Ibn Chambas conduit une mission onusienne et de la Cedeao au Togo

Au terme des travaux, le chef de l’État, conformément aux réformes constitutionnelles et institutionnelles du 15 mai 2019, a instruit le Gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour le renouvellement de la Cour Constitutionnelle.

Clément Gado