Projet de désenclavement des zones rurales : Victoire Tomégah-Dogbé donne le ton des travaux

0
1736
rurales
Victoire Dogbé donnant le premier coup de pioche

Dans sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale le 02 octobre dernier, le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé s’est engagé à accorder une priorité au secteur agricole en assurant le désenclavement des zones rurales. Joignant l’acte à la parole, elle a donné ce 3 décembre à Kpovégan dans la commune de Haho 2, le premier coup de pioche  des travaux de réhabilitation et de construction des pistes rurales.

 Annoncé parmi les grandes priorités du Chef de l’Etat pour son nouveau quinquennat, le désenclavement des zones rurales est désormais  au cœur de l’action gouvernementale. Le projet lancé ce 3 décembre  est une initiative de développement du réseau des pistes rurales avec pour finalité l’intégration économique, sociale et physique du milieu rural.

« Cette initiative gouvernementale vise le développement du secteur agricole. En effet, le désenclavement des zones rurales à travers la réhabilitation  et la construction des pistes rurales permettra l’acheminement  facile et rapide des récoltes des champs vers les villes », a expliqué Bouraïma Kanfitine Tchede Issa, Ministre du Désenclavement et des Pistes rurales. Il a également précisé que les zones à forte production de coton et café-cacao seront les premières bénéficiaires.

La cohésion sociale et l’accès aux infrastructures de base en milieu rural sont, entre autres, les objectifs poursuivis par le gouvernement à travers la mise en œuvre de ce projet qui couvrira l’ensemble du territoire national.

Pour la réussite des travaux, la cheffe du gouvernement a appelé à la responsabilité communautaire des zones bénéficiaires. « C’est pour le bien des communautés et le bonheur des populations que le président a soutenu ce projet. Il revient à nous population de veiller à sa réussite en y contribuant », a lancé Victoire Tomégah-Dogbé.

Des partenaires de taille

La mise en œuvre de ce projet est soutenue par les ambassades d’Allemagne au Togo à travers la Banque de développement Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW), et de la France, grâce à l’Agence Française de Développement (AFD).

Sa réalisation se déroulera en deux phases. La première consiste à  la réhabilitation et à la construction de 900 kms de pistes rurales. Les travaux prévus sur la période de 2018-2020 sont en cours avec un financement de 23 milliards FCFA assuré par l’Allemagne à hauteur de 48 % soit 11 milliards FCFA,  et par la France à hauteur de 7 milliards FCFA. La participation du  gouvernement togolais sera de  5 milliards FCFA.

La seconde phase prévue sur la période de 2020-2024 prendra en compte la réhabilitation de 1000 km. Le coût de la réalisation est estimé à 25 milliards FCFA. 51 % de cette enveloppe sera débloqué par l’Allemagne, soit près de 13 milliards FCFA. La France et le gouvernement togolais y participeront chacun à hauteur de 6 milliards FCFA.

La reconnaissance du Haho

Le choix de Kpovégan dans la commune Haho 2 pour le lancement de ce projet est salué par les populations de cette préfecture. Elles y voient la volonté du chef de l’Etat de  développer davantage leur localité. Dans leurs mots d’engagement à participer à la réalisation des travaux, elles sont revenues sur les différentes initiatives prises par le gouvernement pour assurer le bien-être des populations en l’occurrence la gratuité de l’accouchement, la suppression des frais d’examens et le désenclavement de plusieurs localités de la préfecture.

C’était aussi une occasion de témoigner leur reconnaissance au chef de l’Etat qui a fait confiance à l’un des fils du Haho en la personne d’Edem Kokou TENGUE, nommé au ministère  de l’Economie maritime, de la Pêche et de la Protection halieutique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − 14 =