Réchauffement climatique : l’Afrique doit-elle s’inquiéter ?

0
731
Réchauffement climatique
Les conséquences du réchauffement climatique menacent l’humanité toute entière

Le réchauffement climatique entraîne des montées du niveau des océans, la disparition des îles et des glaciers. Déjà, on estime que le niveau des océans a augmenté de 2,5 fois plus vite qu’au début du XXI siècle. Et, cela ne s’arrêtera pas là. Les conséquences du réchauffement climatique menacent l’humanité toute entière. C’est ce qui ressort du rapport du groupe des experts intergouvernemental (Giec) publié ce mercredi. Il va falloir donc réduire au plus vite les émissions de CO2 pour limiter les dégâts.

L’Afrique quant à elle va subir de plein fouet les conséquences dues à l’acidification des océans. Conséquences immédiates, la baisse de la nourriture des poissons dans les eaux tropicales. Aussi observée, la baisse du stock des poissons de près de 40%. Selon Ludovic Frère-Escoffier, le responsable du programme « vies des océans » pour WWF France, cette baisse va entraîner une déstabilisation de l’économie des pays côtiers d’Afrique. Bref, les indicateurs sont au rouge.

La hausse du niveau de la mer aura pour conséquence, des nappes phréatiques inutilisables pour l’irrigation, le dépeuplement. Autres conséquences à craindre pour l’Afrique, des vagues de chaleur sans précédent, des cyclones et ouragans. Les conclusions du rapport du groupe intergouvernemental des experts sur le climat (Giec) indiquent que d’ici à 2100, l’on enregistrera 280 millions de migrants climatiques. De plus, au pire des cas, 1 milliard de personnes seront affectées.

Ludovic Frère-Escoffier d’insister : « l’homme en continuant d’émettre des gaz à effet de serre ne se rend pas compte que les implications sont très fortes sur la grande partie des populations ». L’objectif de ce rapport du Giec est non seulement de tirer une fois encore la sonnette d’alarme, mais aussi d’apporter des éléments nouveaux aux décideurs pour pouvoir agir au plus vite. Ce qui passe toujours selon ce rapport par la réduction drastique des émissions des gaz à effet de serre. Ce rapport est adopté par les 195 Etats membres du Giec.

 

Bassane RAMINA