Rencontre de validation de la version 2 de la stratégie nationale REDD+ à Lomé

0
205
REDD+
Dr Kanfitine DITOATOU, Coordonnateur National REDD+

Ce mardi, s’est ouvert à Lomé, l’atelier de validation de la version 2 de la stratégie nationale de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forets (REDD+). Ce nouveau document se veut inclusif et prend en compte les recommandations issues des différentes consultations au plan national. Ainsi, inclut-t-il de nouveaux instruments à même de consolider la politique de protection des forêts.

Conscient que la mise en œuvre de la stratégie impacte parfois de manière négative sur l’environnement et les populations environnantes, il était alors urgent pour la coordination nationale REDD+, de prendre en compte les orientations et recommandations et de les introduire dans cette version revue et corrigée. Les parties prenantes à cette démarche sont ici appelées à faire une analyse critique en vue de son adoption finale d’ici jeudi prochain.

Ce nouvel instrument permettra au Togo de mieux protéger ses forêts face à leurs dégradations et sauvegarder la biodiversité nationale. A l’heure où le changement climatique se fait de plus en plus ressentir, le Togo entend jouer pleinement sa partition : permettre aux forêts de jouer leurs rôles socio-économiques et écologiques.

Des résultats convaincants attendus

REDD+
Les participants aux travaux de validation

Le Coordonnateur National REDD+ Dr Kanfitine DITOATOU a déclaré: « la REDD+ contribue à l’atteinte des objectifs de développement durable. L’intégration de ces recommandations et de ces orientations du Comité National REDD+ avec l’évaluation stratégique environnementale qui s’en est suivi, a permis d’élaborer une deuxième version ; et c’est donc cette version que nous présentons aujourd’hui aux parties prenantes pour qu’ils puissent apprécier  et toujours apporter leurs contributions ».

Le ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature se veut aussi rassuré de l’impact qu’aura cette version. Il permettra d’assurer la préservation, la restauration, l’exploitation durable des écosystèmes et la réduction des émissions des gaz à effet de serre sans oublier la réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens.

Bassane RAMINA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × 3 =