Roz Coco, un nouveau savon « made in Togo »

0
255

Roz Coco, savon naturel, est une nouvelle marque de Diane Zelma Tagayi, jeune entrepreneure qui vient remplir les plus belles pages de la production locale en matière de savonnerie.

Roz coco est un savon naturel surgras préparé à base de produits naturels à savoir des huiles et des beurres végétaux. Les produits de base des savons Roz coco sont le beurre de cacao et de karité dont les propriétés adoucissante et hydratante ne sont plus à présenter. « La combinaison de ces deux beurres permet non seulement de protéger la peau contre les agressions extérieures du soleil et de la poussière, mais aussi de limiter le vieillissement cutané tout en hydratant la peau en profondeur », explique Diane Zelma Tagayi, promotrice du savon nature Roz coco.

L’huile de coco et celle de tournesol viennent compléter la préparation de ce savon. Ces différentes huiles végétales à la fois antibactériennes et antirides, adoucissent et clarifient la peau.

Pour donner une touche particulière à ce savon cosmétique et en faire un produit unique en son genre sur le marché, la promotrice Zelma y ajoute lors de la préparation, des micas qui sont des minerais naturels. « Il s’agit de l’argile ou du kaolin qui me permet non seulement de colorer les savons mais aussi grâce à son pouvoir absorbant, d’éliminer les impuretés tout en absorbant l’excès de sébum», dit-elle. Pour parfaire et rendre son chef d’œuvre, elle y met des fragrances dont l’objectif est de parfumer les savons en leur donnant une odeur très légère et agréable.

Soucieuse du bien-être corporel de sa clientèle, la start-up a opté pour la préparation artisanale de ses savons. Mieux encore, elle a opté pour la saponification à froid qui permet de conserver les vertus des huiles et beurres utilisés, sans additifs chimiques nuisibles pour la peau. « Il est vrai qu’on ne peut pas préparer le savon sans la soude. Mais il est possible après la préparation de la faire disparaître le plus complètement possible afin qu’il ne produise pas de dégât sur la peau », souligne la jeune entrepreneure avant de préciser que c’est ce combat qui stimule son aventure dans la savonnerie cosmétique.

Etant Africaine et fière de la peau d’ébène qu’elle cherche à tout prix à promouvoir, Zelma produit des savons non éclaircissants, adaptés à tout type de peau.

En finir avec la soude dans les savons

Diane Zelma Tagayi a fait des études de droit des affaires internationales sanctionnées d’un master en gestion des projets ; aujourd’hui, elle est business-développeur à GVA-Togo, communément appelé Canalbox. Son entrée dans l’entrepreneuriat et précisément dans la savonnerie cosmétique, n’est que le fruit d’une curiosité, confie-t-elle. En effet, c’est suite à une visite à l’étranger dans un magasin de vente de produits cosmétiques de savon dits bio que la curiosité de la jeune promotrice s’est développée. « En voyant dans ce magasin les savons bio, ma curiosité m’a poussée à les comparer avec ceux qu’on avait ici. C’est alors qu’avec mes recherches, j’ai remarqué que nos savons contiennent assez de soude, produit nuisible à la peau », relate-t-elle.

C’est à partir de cet instant que la jeune dame a décidé de trouver le secret permettant d’extraire la soude en surplus dans les savons. Pour ce faire, elle a eu à se former aux techniques adéquates. Après, il fallait les expérimenter en fabricant des savons pour soi et pour son entourage. La mayonnaise ayant pris, depuis deux ans, malgré le manque de temps, elle a lancé sa marque de savon naturel Roz coco.

Travaillant presque toute la semaine à Canalbox, elle n’a que les dimanches pour produire ses savons. « Je manque vraiment de temps pour la préparation. Ce qui fait que je n’arrive pas à produire les savons en grande quantité », se justifie-t-elle.  L’autre difficulté qui limite la production est la cherté des produits de base locaux utilisés et leur pénurie répétitive.

Encore seule pour le travail avec quelques collaborateurs périodiques,  je projette d’ici aux mois à venir,  de recruter un personnel dynamique pour m’aider dans la production. « La construction d’un local de production et de vente est aussi dans mes projets », annonce  Zelma.