Sani Yaya recommande aux sociétés d’état et établissements publics de mettre fin à la pratique des étrennes de fin d’année

0
992

Dans une lettre circulaire adressée en milieu de mois aux directeurs généraux des sociétés d’Etat et à ceux des établissements publics, le ministre de l’Economie et des Finances leur recommande « fortement » de mettre fin aux étrennes de fin d’année. Pour Sani Yaya, cette pratique fragilise la trésorerie de ces entreprises.

S’achemine-t-on vers la fin d’une pratique qui peut coûter aux entreprises, y compris publiques, parfois jusqu’à plusieurs centaines de millions francs CFA. On peut le penser. En effet, dans une lettre circulaire adressée aux directeurs généraux des sociétés d’Etat et à ceux des établissements publics et dont nous nous sommes procuré copie, le ministre de l’Economie et des Finances leur recommande « fortement » de mettre fin aux étrennes de fin d’année.

Pour Sani Yaya, cette pratique fragilise la trésorerie de ces entreprises et a un impact budgétaire sur leur compte d’exploitation en cette période de fin d’année. Cette décision se justifie selon le ministre, par la croissance de besoins sociaux du pays, surtout en cette période de crise sanitaire dont les effets impactent négativement la vie sociale des populations, nécessitant une mobilisation accrue des ressources pour y faire face.

«  Les ressources ainsi dégagées pourront être consacrées  à la réalisation d’actions de responsabilité sociale en soutenant le Gouvernement dans la mise en œuvre des projets visant l’amélioration des conditions de vie des populations et la  cohésion sociale… » écrit l’argentier togolais.

Les étrennes à caractère publicitaire continuent cependant à être autorisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − treize =