Sécurité dans l’espace de la CEDEAO : l’Université organise le débat

0
864

L’espace ouest africain est aujourd’hui en proie à l’extrémisme violent et aux actes terroristes. Face à ces défis sécuritaires, les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO)  sont appelés à développer des stratégies et à mutualiser leurs forces pour endiguer le mal. C’est dans cette dynamique que l’Université de Lomé, acteur clé sur les questions sécuritaires en tant qu’espace de réflexion et de formation, a organisé ce lundi à Lomé, une conférence débat. 

« Le Togo devant les défis sécuritaires collectifs de l’espace CEDEAO », tel est le thème retenu pour cette conférence marquée par la présence d’une délégation de l’Etat Major du Nigéria en séjour au Togo. Cette présence réactualise les liens de coopération  entre les deux pays selon le Président de l’Université de Lomé et Ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Pr Dodzi Kokoroko.

Echange de cadeau symbolique entre un Officier de l’Armée Nigérianne et le Président de l’UL, Prof Dodzi Kokoroko

« L’Université de Lomé est honorée d’accueillir les forces armées du Nigéria en ce jour sur un thème d’actualité. La présence des forces armées du Nigéria dans cette université actualise deux enjeux majeurs. Le premier est d’ordre historique. Point de le rappeler ici que le Togo et le Nigéria ont été au cœur de la construction communautaire de la CEDEAO. Le second enjeu est d’essence stratégique », s’est-il réjoui  à l’ouverture de la conférence.

De fait, la  conférence a  permis de présenter la situation sécuritaire dans l’espace CEDEAO ainsi que les différentes actions et initiatives prises par le Togo.

« L’activisme de la république togolaise se traduit par sa participation active aux opérations de maintien de la paix mais aussi par une adaptation de son appareil sécuritaire et les différentes réformes engagés au sein des Forces armées togolaises dont le dernier en date est la loi de programmation militaire », a indiqué le président de l’Université de Lomé.

L’orateur principal à cette conférence Dr Folly Gadah Ekué, Point Focal sur les questions de sécurité régionale à l’UL,  a mis en exergue le rôle du Togo sur les questions de sécurité dans l’espace CEDEAO et ses stratégies.

« Chaque Etat dans la sous-région adopte une approche pour combattre l’extrémisme violent. Il y a l’approche préventive et l’approche réactive qui comprend la lutte directe contre les porteurs de danger. Le Togo a opté face au terrorisme et l’extrémise les deux approches, une approche mixte et combinée et c’est la meilleure des réponses que nous avons dans la sous-région. Le Togo dispose aussi d’un arsenal juridique fort pouvant lui permettre de réagir et d’agir face à l’extrémise violent », a-t-il relevé.

La coopération dans le partage de renseignements stratégiques avec le Bénin, le Ghana et le Burkina-Faso, reste l’une des stratégies du Togo.

Notons que l’Université de Lomé s’active pour l’opérationnalisation dans les prochains jours d’un Institut stratégique sur la paix et la sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

12 + six =