Togo : 354 morts au premier semestre de 2019

0
178

Les routes togolaises continuent de faire des victimes.  Le bilan sécuritaire au premier semestre de l’année 2019  révèle 354  morts dans 3178 cas accidents. Sur la même période 4 483 blessés ont été dénombrés. Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane qui a  communiqué les chiffres lors d’une  conférence de presse vendredi à son cabinet, il ressort  du bilan global  que 454 accidents se produisent chaque  semaine causant  la mort de 51 personnes, et  640 personnes blessées. Avec un taux de mortalité de 4,76 pour 1000, les accidents de la circulation sont en pôle position sur les causes de décès au Togo, a-t-il déploré.

Les chiffres comparés  au premier semestre de l’année 2018 dégagent  certes une baisse mais pour l’autorité, l’objectif est d’atteindre zéro cas d’accident et mort d’hommes sur les routes togolaises.

Selon le  Général Yark Damahane, les principales causes de ces accidents  sont liées  au  nom respect du code de la route,  aux  surcharges des véhicules et engins, aux excès de vitesse et  à la conduite en état d’ivresse ou sous l’effet de substance illicite mais aussi les agents des forces de l’ordre qui préfèrent racketter les conducteurs des engins qui ne respectent pas le code de la route notamment le surcharge que de réprimer.

Et comme à l’accoutumée, le ministre a pris l’engagement de renforcer les  mesures préventives. Dans cette lignée, Le Général   Yark a annoncé  des contrôles à compter du 20 septembre chez les motocyclistes qui n’ont pas de permis de conduire

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − douze =