Togo : 4 nouvelles mesures du gouvernement contre la vie chère

0
689
Grand marché de Lomé

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, alors qu’il s’adressait à la nation mercredi 27 avril, à l’occasion de la commémoration du 62è anniversaire de l’indépendance du pays, a annoncé quatre (4) mesures pour faire face aux phénomènes de la vie chère. Ces mesures sont d’ordre social et bénéfique à toutes les couches sociales.

La première est la suspension dès le mois de mai jusqu’en fin d’année du remboursement de l’avance d’un mois sur salaire accordée par les autorités en début d’année aux agents de la fonction publique et parapublique et aux retraités. 

Au titre de la deuxième mesure, le Président de la République a décidé d’exempter les commerçants qui ont pour cadre d’activité les marchés, de paiement des taxes de tickets de marché au cours des 3 prochains mois à compter de mai 2022.

 

Au même moment, le dirigeant togolais avec la collaboration de son gouvernement va plafonner les prix des produits locaux et importés. Les produits locaux concernés sont le maïs, le sorgho, le haricot, le petit mil et le riz. Ceux importés tels que l’huile végétale, le lait, la farine de blé et des concentrés de tomate, seront exonérés de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Enfin, de la quatrième et dernière mesure, on note la réduction du taux d’intérêt de 2 points dans toutes les localités et de 4 points dans des zones réputées vulnérables pour les bénéficiaires des produits du Fonds national de la finance inclusive (FNFI).

Ces 4 mesures viennent compléter deux autres prises plus tôt en début du mois d’avril contre la vie chère. Il s’agit de la suspension de la Taxe sur véhicule à moteur (TVM) et le plafonnement des tarifs de transport des marchandises et personnes.