Togo-Gabon : le point des discussions entre Faure Gnassingbé et Ali Bongo

0
461

Suite à l’invitation du numéro 1 togolais, Faure Essozimna Gnassingbé, le Chef d’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a effectué une visite de travail et d’amitié au Togo, les 30 novembre et 1er décembre 2022. Découvrez les sujets abordés par ces deux Présidents.

D’après le communiqué conjoint rendu public par les deux pays, les deux chefs d’Etat se sont longuement entretenus sur les questions bilatérales, régionales, continentales et internationales de l’heure et ont procédé à une évaluation de la coopération bilatérale, dans l’optique de son renforcement. De fait, ils ont souligné la nécessité de consolider les échanges multisectoriels, en particulier sur les plans politique, diplomatique, économique et consulaire. « A cet égard, ils ont réitéré leurs instructions à leurs gouvernements respectifs pour la programmation de la prochaine session de la Commission mixte de coopération afin de conduire à son terme l’actualisation et l’élargissement du cadre juridique actuel », informe le communiqué.

Sur la persistance de la menace terroriste au Sahel ainsi que ses « conséquences dramatiques » sur la stabilité des Etats, Faure Gnassingbé et Ali Bongo ont rappelé l’urgence d’encourager toutes les parties impliquées à mutualiser leurs efforts afin de mettre fin à cette menace sans frontières dont sont victimes leurs Régions respectives, tel que convenu lors du Sommet extraordinaire conjoint CEEAC-CEDEAO tenu en juillet 2018 à Lomé, en République Togolaise. Aussi, ont-ils « exprimé leur préoccupation face à la crise libyenne et ses conséquences sur les pays de la bande Sahélienne en général et les pays limitrophes en particulier, en termes de développement de réseaux terroristes, de trafics illicites et de manœuvres de déstabilisation multiformes ».

Un leadership apprécié

Le Président gabonais « a salué le leadership » de son Homologue, « Faure Gnassingbé, dans la recherche de solutions aux crises sécuritaires en Afrique de l’Ouest, au regard de ses efforts louables en qualité de médiateur dans la recherche des règlements aux différends et conflits ». Il a profité aussi de l’occasion pour rendre « un vibrant hommage à l’engagement des troupes togolaises au sein des forces régionales, au péril de leur vie dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémise violent ».

Pour sa part, Faure Gnassingbé, également, a salué le leadership du Président gabonais pour son engagement constant et reconnu par la Communauté internationale en matière de changement climatique, d’environnement et de préservation de la biodiversité.  « Sur ces questions débattues au cours de la Semaine africaine du climat qui s’est tenue à Libreville du 29 août au 02 septembre 2022, les deux chefs d’Etats ont exprimé leur convergence de vues, notamment en matière de changement climatique », informe-t-on.

Sur le plan international, les deux Chefs d’Etat se sont félicités de la tenue de la COP 27 du 06 au 18 novembre 2022, à Sharm-EL-Sheikh en République Arabe d’Egypte. Ils ont toutefois, souligne le communiqué conjoint, « déploré le non-respect, à ce jour, des promesses de financement des pays développés relatives, entre autres, à l’adaptation et au crédit carbone ».

Par ailleurs, le Président togolais n’a pas manqué d’exprimer à son Homologue gabonais « ses vifs remerciements et sa profonde gratitude pour le rôle prépondérant que joue le Gabon au Conseil de sécurité des Nations Unies, dans le contexte de la promotion de la paix et de la sécurité, en particulier en Afrique ».

Au terme des travaux, informe le communiqué conjoint, Ali Bongo Ondimba a exprimé à Faure Gnassingbé, au gouvernement et au peuple togolais, ses sincères remerciements pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité légendaire qui lui ont été réservés ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne. En retour, Il a adressé une invitation à son homologue du Togo à effectuer une visite officielle au Gabon à l’occasion de la 7ème session de la Commission mixte de coopération qui se tiendra à Libreville à une date à fixer d’accord parties.