Togo : le gouvernement annonce un investissement de 16 milliards FCFA dans le Programme d’urgence pour la région des savanes

0
460
Conseil des ministres du 22 avril

Annoncé en novembre 2021, le Programme d’urgence pour la région des savanes sera financé à hauteur de 16 milliards FCFA. L’information a été rendue publique ce jour par l’exécutif togolais réuni en conseil des ministres jeudi 21 avril 2022 à Cinkassé.

Cette enveloppe servira précisément à financer la réalisation de plusieurs projets à l’horizon 2025, dans les secteurs d’eau, énergie, santé, infrastructure, éducation et agriculture.

Le gouvernement annonce déjà, dans le secteur de l’eau, la construction en cours de 75 forages dans près de 30 localités et des installations dans les mois à venir des adductions d’eau potable (AEP) dans toutes les bases militaires de la préfecture de Cinkassé.

Dans le secteur de l’énergie, des travaux d’extension de réseau électrique, l’électrification à court terme de plus d’une dizaine de localités ainsi que l’installation des lampadaires solaires sont annoncés.

En vue de l’amélioration de l’accès aux soins de santé, le gouvernement prévoit à travers ce programme, la construction deux unités de soins périphériques (USP), le renforcement du plateau technique dans des centres de soins et la transformation d’une USP en Centre médico-social (CMS).

D’ici 2025, plus de 30 nouvelles salles de classe équipées en tables bancs seront construites dans les localités de Boadé, Gnoaga, Gouloungoussi, Nassiégou, Sam Naba et Cinkassé pour renforcer le système éducatif dans cette région.

Sur le plan de l’agriculture, deux zones d’aménagements agricoles planifiées (ZAAP) seront aménagées à Timbou et Gounlougoussi pendant que des retenues d’eau sont déjà en cours de construction dans 7 localités.

Cette zone septentrionale, d’ici 2025 sera interconnectée avec près de 10 tronçons, pour un total de 150 km de pistes rurales qui sont en cours d’aménagement.

Ce programme d’urgence pour la région des savanes, conçu récemment par le gouvernement, vise à préserver les populations de cette partie du pays contre la pauvreté, vu que la région est la plus exposée aux menaces sécuritaires, notamment des attaques terroristes.