Togo – test d’alcoolémie : à combien de verres, faut-il éviter de conduire ?

0
929
test d’alcoolémie

Ce lundi 16 décembre 2019, le test d’alcoolémie prend effet sur toute l’étendue du territoire togolais. Les usagers de la route passeront par ce test lors de contrôles policiers. La mesure vient renforcer les efforts pour la sécurité routière. Comment les usagers ont-ils accueilli la nouvelle ? Comment va se dérouler ces contrôles d’alcoolémie ? Autant de questions pour lesquelles l’équipe de focus est allée à la chasse aux infos.

Il faut d’abord rappeler que le test d’alcoolémie est une décision du ministère de la Sécurité et de la protection civile. Elle s’applique aux  motocyclistes, conducteurs de voitures légères, de bus, d’autocars ou de gros camions. L’annonce a été faite à l’occasion de la présentation du bilan sécuritaire au second semestre de l’année 2019.

Selon le Gal. Yark Damehame, patron de la protection civile, « il n’est pas interdit de boire de l’alcool, seulement, il ne faudra pas dépasser le seuil autorisé » lorsqu’on devrait conduire. Ce seuil est en l’occurrence de 0,5 grammes/litre de sang. En cas de dépassement de la norme, l’usager paiera une amende de 10.000 francs CFA, conformément à la législation togolaise.

Ce qu’en pensent certains usagers…

« C’est une bonne initiative » a laissé entendre Gaétan, conducteur de taxi moto. « Étant donné que ces bientôt les fêtes, beaucoup d’usagers seraient dissuadés d’exagérer leur consommation d’alcool. Les soiffards quant à eux peuvent toujours compter sur nous. Ça fera plus de clients, donc plus d’argent » a-t-il renchéri.

Mensah, un autre usager interrogé pense que « ce n’est pas forcément la solution. C’est vrai que cette décision vient renforcer les efforts du gouvernement, mais ce sont des notions qu’on apprend durant le permis. Je pense qu’il faut accélérer le processus pour que ceux qui sont en voie d’obtenir le permis moto viennent s’ajouter au nombre de personnes sensibilisées ».

De façon générale, les usages ont bien accueilli la nouvelle, mis à part quelques inquiétudes. « Je trouve l’amende de l’alcootest trop élevée. Pourquoi ne pas s’en tenir au 5.000 FCFA comme l’amende du défaut de casque » s’est demandée Solim, une étudiante au campus de Lomé. Notre équipe a été ensuite saisie d’une question que se posent de nombreux usagers.

0,5 grammes d’alcool dans le sang, cela fait combien de verres ?

Pour répondre cette question, retenons que 0,5 grammes par litre de sang équivaut à deux verres, quelle que soit la boisson alcoolisée. Quelques facteurs influencent le taux d’alcool à savoir, le poids, l’état de santé, et même le sexe. La fatigue, la prise de médicaments ou de drogues ne sont que des facteurs qui augmentent les risques. Il est donc important de connaître ses limites.

Lors d’un contrôle, veillez à avoir tous vos papiers sur vous. Après les vérifications d’usage, les forces de sécurité effectuent un test d’haleine. Si vous avez consommé de l’alcool, il est préférable de le signaler en même temps. Ensuite, vous soufflerez dans un petit appareil qui sert à mesurer la quantité d’alcool dans l’air. Si le test d’alcoolémie s’avère positif, vous êtes sanctionné d’une amende et votre engin peut être confisqué, afin de prévenir tout accident sur la route.

Après une soirée bien arrosée, évitez de prendre immédiatement le volant. Il faut noter que rien ne permet de diminuer les effets de l’alcool dans le sang. Il est conseillé de prendre la route, au plus tôt, 30 minutes après le dernier verre, le 2è en effet ! Si vous ne vous sentez pas en état de conduire, faites garer votre engin en un lieu sûr et appelez un taxi ou un zémidjan (taxi moto).

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × 4 =