Un bâtiment de style contemporain pour améliorer les performances de l’ARCEP 

0
179

Le nouveau siège de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) précédemment dénommé ART&P (Autorité de Réglementation des Secteurs de Postes et de Télécommunications) a été inauguré mercredi par le chef du gouvernement Komi Selom Klassou. Construit sur une surface totale de 6075 m2 et comptant 7 niveaux pour un montant de 2,2 milliards F CFA, l’immeuble est destiné à abriter des bureaux, des installations techniques de supervision et de contrôle, ainsi que des salles de conférences et de réunions. Bâtiment de style contemporain et sur fonds propre, celui-ci abritera aussi les équipements et le personnel de l’Agence Nationale du Spectre et des Radiofréquences (ANSR).

Selon le directeur de l’Autorité de Réglementation des Secteurs de Postes et de Télécommunications (ART&P), Abayeh BOYODI, le nouveau cadre de travail va rendre plus performante l’ARCEP dans sa mission de surveillance et de régulation.

« Le bâtiment de l’Autorité de régulation vient améliorer l’environnement de travail du personnel et les conditions techniques de la mise en œuvre de ses missions et attributions, et ceci devra contribuer sans doute à accroître sa performance », a confié Abayeh BOYODI.

Pour Mme Cina Lawson, ministre des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations Technologiques, la construction de l’immeuble de l’ARCEP contribue à la concrétisation des ambitions du Togo de devenir un hub de services et un centre international d’innovation et de compétence digitale comme inscrit au Plan National de développement (PND).

« A l’image des ambitions légitimes qu’affiche notre pays dans le secteur du numérique et à l’instar d’autres infrastructures, l’ARCEP entend être une structure performante et un modèle de référence en Afrique », a indiqué Mme Cina Lawson avant de rappeler que « le Togo s’illustre aujourd’hui comme le pays le plus interconnecté de la zone UEMOA mais également, classé dans la sous-région parmi les premiers au regard de l’infrastructure de connectivité internet tant au niveau de l’internet haut débit fixe qu’au niveau de la pénétration de l’internet mobile ».

De fait l’ARCEP a, pour entre autres missions, de gérer et de contrôler les opérateurs autorisés par le Gouvernement pour établir et exploiter des réseaux et services ouverts au public, de délivrer des autorisations pour les réseaux indépendants et les agréments d’équipements, de gérer les fréquences, les ressources en numérotation et le domaine internet national « tg» et de garantir la protection des intérêts des consommateurs.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × cinq =