Un combat à ne pas perdre

0
268
COVID-19

Comme les 178 autres touchés, notre pays est chaque jour davantage dans l’angoisse du décompte de cas de contamination du COVID-19. Une vingtaine de personnes déjà infectées, alors qu’une semaine plus tôt, on n’en recensait que 8. Pour les spécialistes, à l’instar de la quasi-totalité des zones concernées, ces chiffres sont loin de la réalité de la pandémie, du fait de l’absence de tests systématiques et massifs.

Aussi, le caractère ascendant de la courbe semble inéluctable et le pic pas encore atteint. La peur et la prise de conscience du risque d’une grave crise sanitaire s’installent de plus en plus, malgré quelques attitudes insouciantes. Mais la situation est loin d’être une fatalité et tout effort vain.

En effet, plus la riposte à la pandémie est organisée diligemment , plus les chances de la circonscrire seront fortes. Il est une réalité que notre système de santé n’est pas en capacité de supporter le scénario d’une contamination généralisée, qui toucherait une grande partie de la population et s’étendrait dans plusieurs localités de l’intérieur du pays, encore moins dotées en équipements et en personnel médical que la capitale. Notre bouée de sauvetage passe donc nécessairement par des mesures de prévention hardies et efficaces.

A preuve, plusieurs pays développés comme la France, l’Espagne ou encore l’Italie, quoique disposant largement de meilleurs systèmes de santé, font face à d’énormes difficultés pour endiguer la pandémie, pour n’avoir pas pris à temps les bonnes décisions ; même si la conjugaison d’autres facteurs a concouru à cette situation dramatique. Considérées comme tardives, les séries de mesures annoncées par le gouvernement participent cependant à l’endiguement auquel il faudra astreindre la propagation.

Mais elles ne seront vraiment efficaces que si chacun de nous fait preuve de responsabilité. Elle impose la stricte observation des règles édictées. Tous ceux qui ont tendance à tricher avec celles-ci, doivent prendre conscience qu’ils jouent non seulement avec leur propre vie, mais aussi celle des autres. C’est une lutte commune que nous n’avons pas le droit de perdre. Au nom justement de la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre + six =