Un nouvel élan attendu

0
236

Le colonel Guy Akpovi a été reconduit le 25 janvier dernier par acclamation,  à la tête de la Fédération togolaise de football (FFT), à l’issue d’un congrès électif tenu à Kara. Président sortant, il était seul en lice.

Ce plébiscite et l’ambiance bon enfant qui a régné tout au long des assises, ne doivent pas cependant faire oublier les tensions qui continuent à miner le football togolais, ainsi que les réserves émises par les adversaires de l’officier, sur les conditions d’organisation de ces élections.

De fait, il s’est engagé à rassembler la famille du ballon rond, mais surtout à mieux faire que lors du précédent mandat. Et c’est effectivement sur la réussite de celui-ci qu’il est attendu ; notamment sur les résultats, dont ceux de notre équipe nationale constituent le symbole.

En effet, le public considérerait mitigé  voire comme un échec le passage de Guy Akpovy à la tête de la FTF si dans la balance du bilan, il n’est pas en mesure de faire peser les succès des Eperviers.

La formation des jeunes, l’assainissement des finances,  le développement de nouveaux partenariats, une meilleure structuration des différents championnats, les investissements en matière d’infrastructures sont des chantiers indispensables à ouvrir pour que notre football atteigne les sommets.

Mais leur réussite sera reléguée au second plan si elle n’est pas accompagnée de bilans positifs des différentes catégories des Eperviers, lors de leurs campagnes diverses.

C’est à ce prix que le dirigeant de la faîtière du football togolais obtiendra sa place au panthéon des grands leaders de ce sport, qui mobilise toute la communauté nationale, au-delà des appartenances religieuses, ethniques et politiques.

Le nouvel élan dont il s’est porté le chantre passera nécessairement et indubitablement par là. Rendez-vous en 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × quatre =