Un programme qui fait ses preuves

0
116

Mise en œuvre depuis 2008 par l’Etat togolais avec le soutien de la Banque mondiale, le programme d’alimentation scolaire dénommé « cantine scolaire » a d’impact sur le taux de scolarisation.

Il est signalé un taux de maintien à l’école élevé. « Sur les 2 millions d’élèves qui sont scolarisés, on a au moins 49% de filles qui se maintiennent à l’école sur le circuit primaire », a indiqué le porte-parole du gouvernement, professeur Akodah Ayéwouadan.

Le programme, en effet, souligne le ministre, propose aux élèves une alimentation en quantité et en qualité nutritionnelle avec une approche intégrée. « C’est-à-dire que le financement d’un tel programme inclut non seulement les parents des élèves, l’Etat, les organisations non gouvernementales voire internationales mais encourage de plus en plus en termes d’achats des intrants un circuit court ; ce qui veut dire que les producteurs de la région sont sollicités pour fournir les intrants », a affirmé le ministre.

D’après le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres du 18 janvier, 2023 « au titre de l’année scolaire 2021-2022, au total 132.153 élèves ont bénéficié du programme dans 906 écoles sur toute l’étendue du territoire pour un montant de 1,78 milliard FCFA avec des contributions du secteur privé, ONG, communautaires et institutions internationales ».

Pour le compte de l’année scolaire, 2022-2023, les cantines scolaires seront mises en œuvre dans 1.181 écoles avec une prévision de 213 784 élèves bénéficiaires, en vue d’atteindre la cible visée par le Gouvernement à l’horizon 2025 qui est 300 000 élèves.

Il s’agit pour le gouvernement de renforcer l’inclusion sociale et garantir l’accès au minimum vital, indispensable à la cohésion et la paix durable.