Venezuela : le président du Parlement s’autoproclame « président en exercice »

0
294
Juan Guaido, President of the Venezuela's National Assembly, attends a session in Caracas, Venezuela January 22, 2019. REUTERS/Manaure Quintero NO RESALES. NO ARCHIVES

L’opposant au président Nicolas Maduro, Juan Guaido, a prêté serment mercredi à Caracas. Donald Trump l’a aussitôt reconnu officiellement.

Juan Guaido, le président du Parlement vénézuélien, contrôlé par l’opposition, s’est autoproclamé mercredi 23 janvier « président en exercice » du pays devant des milliers de partisans réunis à Caracas.

« Je jure d’assumer formellement les compétences de l’exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir (…) à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres », a lancé l’opposant de 35 ans depuis une tribune. Totalement inconnu il y a encore quelques mois, ce jeune ingénieur, membre du parti Volonté pLuis Almagro, secrétaire général de l’Organisation des Etats américains (OEA), basée à Washington, a félicité Juan Guaido. « Nos félicitations à Juan Guaido, le président en exercice du Venezuela. Il a toute notre reconnaissance pour impulser le retour de la démocratie dans ce pays », a tweeté M. Almagro.

Plusieurs centaines de milliers de manifestants ont défilé dans le pays pour demander le départ du président Nicolas Maduro. Les premières violences ont éclaté dès la nuit de mardi à mercredi, lors de laquelle au moins quatre personnes sont mortes, rapportent la police et une ONG. Un mineur âgé de 16 ans a été mortellement blessé « par arme à feu pendant un rassemblement » dans le quartier populaire de Catia, dans l’ouest de Caracas, d’après l’ONG Observatorio Venezolano de Conflictividad Social (OVCS). Trois autres personnes sont mortes dans l’Etat de Bolivar, au sud du pays.

Gouvernement de transition contre socialisme
Les opposants au président socialiste Nicolas Maduro étaient appelés à se mobiliser pour réclamer l’installation d’un « gouvernement de transition » en vue de l’organisation de nouvelles élections. La Cour suprême a ordonné une enquête pénale contre le Parlement.

« Nous avons un rendez-vous historique avec notre pays, avec l’avenir de nos enfants », a lancé mardi, en pleine session parlementaire, le président du Parlement, unique institution contrôlée par l’opposition. Juan Guaido avait appelé le 11 janvier, au lendemain de l’investiture de Nicolas Maduro pour un deuxième mandat contesté, à une « grande mobilisation dans tous les coins du Venezuela ».

Le monde

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 × quatre =