La ville de Lomé bénéficie d’un don 9,2 milliards de F Cfa de l’AFD

0
75

La ville de Lomé a bénéficie jeudi d’un don de 14 millions d’euros, soit 9,2 milliards de F Cfa de la part de l’Agence Française de développement pour sécuriser l’environnement de l’ancienne décharge d’Agoè-Nyivé et mettre en œuvre les mesures d’amélioration des performances de la filière des déchets. L’appui s’inscrit dans la phase III du Projet environnement urbain de Lomé (PEUL). Les documents de l’accord de don ont été signés par le ministre de l’Economie et des finances, Sani Yaya et l’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy.

Dans la continuité de la phase I et II, la phase III du projet contribuera à diminuer les pollutions environnementales, olfactives et visuelles, et du risque sanitaire pour les populations riveraines de la décharge d’Agoè-Nyivé.

Selon le ministre de l’économie et des finances, 2/3 du financement serviront à améliorer la salubrité urbaine, par la mise en sécurité environnementale de l’ancienne décharge d’Agoe-Nyivé et à mettre en œuvre des mesures d’optimisation de la filière déchets par des actions de valorisation, de recyclage et de diminution des volumes de déchets transportés et enfouis. Le reste ciblera le renforcement des capacités administratives et financières de la mairie et la mise en œuvre de mesures d’amélioration des mobilisations de ses ressources financières en particulier par l’augmentation de son assiette fiscale et une amélioration des taux de recouvrement.

« Ce projet est une réponse du gouvernement pour améliorer durablement la qualité de vie des populations à travers l’assainissement de l’environnement urbain », a-t-il déclaré.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × un =