Togo : La coalition des 14 veut mettre fin au mandat de la nouvelle Assemblée

0
195

C’est le voeu exprimé dimanche chez nos confrères de Payramide FM par la coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’Opposition, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson qui avait appelé ses militants au boycott des législatives.
« Ce qui a été organisé le 20 décembre ne correspond à rien du tout. Les élections doivent être refaites d’une manière ou d’une autre. Il faut que nous retrouvions très rapidement une Assemblée qui soit vraiment représentative et qui est l’émanation des populations. Ceux qui sont restés chez eux, c’est ce qu’ils pensent », a-t-elle déclaré dimanche dans l’émission D12 de la radio Pyramide FM.

Elle a expliqué que la marché du 26 janvier prochain sera « grandiose » et constituera le déclic dans la perspective de l’atteinte de faire libérer le Togo de la dynastie des Gnassingbé et exiger de nouvelles élections législatives.

« Les marches ne peuvent pas permettre d’annuler les élections dernières mais vont permettre de poser un acte politique qui va confirmer ce que les Togolais ont déjà exprimé et qui va davantage montrer que ce qu’il s’est passé le 20 décembre dernier était une pure farce », souligné-t-elle.

Pour elle, le bilan de la coalition depuis août 2017 est mitigé. Il y a eu des acquis mais aussi des ratés.

« Il y a eu des acquis qui sont des acquis d’étape. Aujourd’hui, nous avons des acteurs politiques déterminés, qui sont restés ensemble malgré toutes les manœuvres qui ont été déployées pour les diviser », dit-elle, soulignant qu’« il y a eu des erreurs, il y a eu des faiblesses ».

« Mais l’essentiel est là pour qu’en 2019 nous puissions réaliser des avancées. Nous sommes restés soudés. Nous avons pu constater que le peuple lui-même, est resté déterminé pour soutenir les actions de la coalition en laquelle, il se reconnaît. Ceux qui demandent à en voir les preuves, n’ont qu’à se référer à ce qui s’est passé le 20 décembre dernier », déclare-t-elle.

Parlant du grand mouvement citoyen annoncé pour lancer la lutte vers la réalisation de l’alternance au Togo, elle a apporté des précisions. Selon elle cela n’impliquera pas la dissolution de la coalition.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

2 × deux =