Une cinquantaine de pays accessibles aux Togolais sans visas

0
487

Les Togolais peuvent voyager librement, munis uniquement de leur passeport dans une cinquantaine de pays. L’indice Henley Passport qui classe à l’échelle mondiale, les passeports des différents Etats en fonction du nombre de pays auxquels ils donnent accès sans visa, place ainsi notre pays au 79e rang mondial sur 106 pays étudiés et 25e sur le plan africain, selon l’édition 2019.

Il gagne ainsi 8 places par rapport à 2018. Si les passeports béninois (61 pays) et burkinabé (58 pays) font mieux que celui du Togo, ce dernier se trouve au même niveau que ceux du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, et fait beaucoup mieux que le Nigéria par exemple.

A l’échelle mondiale, c’est le passeport allemand qui truste la première place tandis que les Seychelles sont en tête en Afrique, suivies des Iles Maurice et de l’Afrique du Sud ; la Somalie se retrouvant en queue du peloton.

1. Bangladesh 2. Cambodge (e-visa disponible) 3. Indonésie 4. Laos (e-visa disponible) 5. Macao (e-visa disponible) 6. Malaisie 7. Maldives (e-visa disponible) 8. Népal (e-visa disponible) 9. Philippines 10. Singapour 11. Sri Lanka (e-visa disponible) 12. Timor Oriental (e-visa disponible) 13. Bénin (e-visa disponible) 14. Burkina Faso 15. Cap Vert 16. Tchad 17. Comores (e-visa disponible) 18. Congo (e-visa disponible) 19. Côte d’Ivoire 20. Djibouti (e-visa disponible) 21. Gambie 22. Ghana 23. Guinée 24. Guinée-Bissau 25. Kenya (e-visa disponible) 26. Libéria 27. Madagascar (e-visa disponible) 28. Mali 29. Mauritanie (e-visa disponible) 30. Maurice (e-visa disponible) 31. Mozambique (e-visa disponible) 32. Niger 33. Nigéria 34. Sénégal 35. Seychelles (e-visa disponible) 36. Sierra Léone 37. Somalie (e-visa disponible) 38. Tanzanie (e-visa disponible) 39. Ouganda (e-visa disponible) 40. Iles Cook 41. Micronésie 42. Niué 43. Palau (e-visa disponible) 44. Samoa (e-visa disponible) 45. Tuvalu (e-visa disponible) 46. Dominique 47. Haiti 48. Sainte Lucie (e-visa disponible) 49. St Vincent & Grenadines 50. Bermudes 51. Bolivie (e-visa disponible) 52. Equateur 53. Nicaragua (e-visa disponible) 54. Iran (e-visa disponible) 55. Centrafrique

Pour rappel, l’indice Henley Passport est un classement qui s’appuie sur des données exclusives de l’Association du transport aérien international (IATA), qui tient à jour une base de données sur les informations relatives aux voyages dans le monde. Inadéquation Ce qui est notable sur la liste de cette cinquantaine d’Etats dans lesquels les Togolais peuvent voyager librement, est que hormis ceux de l’espace CEDEAO, ils sont loin des pays fréquentés par nos compatriotes, que ce soit pour des raisons professionnelles, commerciales ou pour les études. En effet, en 2017 par exemple les principaux partenaires du Togo étaient pour les exportations le, Burkina Faso (17,9%), le Bénin ( 14,3%), le Ghana ( 7,6), le Niger (6,4), l’Inde (6,1%), le Mali (5,7%), le Nigéria ( 4,8%), les Emirats Arabes Unis ( 3,5%) et l’Australie (3,2)% , la liste n’étant pas exhaustive. Quant aux importations, elles représentent 19,6% avec la Chine, 10,8% pour la France, 5,1% avec le Japon, 5,% pour les Pays-Bas, 4,1% pour le Ghana, 3,6% pour l’Inde, 3,2% pour la Belgique et l’Arabie Saoudite, 3,1% pour l’Allemagne et 3% pour le Nigéria. De fait, on n’y recense quasiment aucun des pays où les Togolais sont exemptés de visas, en dehors des membres de l’espace CEDEAO qui instaure la libre circulation des biens et des personnes.

Il est par ailleurs de notoriété publique que les pays de prédilection des commerçants togolais en dehors de l’Afrique sont la Chine, Hong-Kong, Emirats Arabes Unis, Turquie et que les étudiants privilégient en Afrique (hors espace CEDEAO) le Maroc et la Tunisie, l’Afrique du Sud , l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord. Aucune de ces destinations ne figure sur la liste des pays cités.

Il est donc important que dans les démarches de la diplomatie togolaise, il y ait une véritable adéquation entre les besoins des voyageurs et les pays ciblés pour les accords d’exemption. Au risque sinon d’occuper de bonnes places dans le classement Henley sans véritable impact.

Et de donner raison à ceux qui parlent de « folklore ». Il faut dire tout de même que certaines initiatives interrogent. Comme l’accord signé le 26 mars dernier entre l’ambassadeur togolais aux Nations Unies, Franck Kokou Kpayedo, et celui de Saint-Kittset-Nevis, Sam T. Condor, pour l’exemption de visas entre les deux pays pour les titulaires des passeports diplomatiques, ordinaires, officiels et de service. Comme si beaucoup de Togolais se bousculaient aux portes de ce petit pays des Caraïbes

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × cinq =