Agnassan ou l’héritage culturel de Paul Ahyi…

0
537
Agnassan Musée Paul Ahyi, porte principale

Il existe, quelque part dans la ville de Lomé, précisément au quartier Cacaveli, un endroit particulier rempli d’histoires et de merveilles. C’est le genre de lieu ouvert au public, où sont souvent rassemblés des objets d’art de tout type. Vous l’aurez peut-être deviné, il s’agit d’un musée, mais pas n’importe lequel. L’équipe de focus infos est donc partie à la découverte de cet espace dénommé « Agnassan Musée Paul Ahyi ».

Le musée « Agnassan » est un projet qui remonte aux années 1995, année de démarrage des travaux.  Il a été imaginé et initié par Paul Ahyi, auteur du drapeau Togolais et co-auteur du monument de l’indépendance. L’espace a ouvert ses portes en 2019 et ambitionne s’inscrire dans le circuit touristique et artistique du Togo. Le musée propose en ce moment une exposition permanente des œuvres de son initiateur.

Malgré son rappel à Dieu en janvier 2010, Paul Ahyi a laissé un héritage artistique dont on apprécie une partie au musée. « Agnassan » qui signifie savoir ou connaissance, est une des expressions de la pensée visionnaire de l’artiste. Dès que l’on arrive aux portes du musée, on est immédiatement attiré par deux gigantesques statues représentant un couple. Tout au long du mur d’entrée, on retrouve des illustrations richement colorées signées de la main de l’artiste.

Statues géantes représentant des femmes au musée Agnassan. Photo: C. Gado / FI

On ne le sait peut-être pas encore, mais avant d’entrée dans le musée, la visite a déjà commencé. Une fois à l’intérieur, on s’étonne toute suite de la tranquillité qui y règne alors que l’espace a été construit dans une zone urbaine. La visite continue avec la découverte d’autres statues géantes, cette fois-ci représentant des femmes. On remarque par la suite que la femme est fortement représentée dans la plupart des œuvres de Paul Ahyi exposées à Agnassan.

L’artiste était également polyvalent. Il travaillait sur plusieurs matériaux à savoir le bois, le verre, le cuivre, le fer, la céramique, le ciment, etc. Plusieurs techniques lui ont également permis de donner forme à ces œuvres. L’une de ces plus impressionnantes techniques est celle du ‘‘Zota’’ (dessin au feu). À terme, l’espace Paul Ahyi accueillera des évènements artistiques de tout type. L’objectif étant de susciter l’intérêt de l’art auprès des togolais en particulier.

Selon Hélène Santos, la “gardienne” de ce temple d’art, « l’espace est opérationnel et ouvert au grand public. Nous avons déjà reçu la visite de plusieurs personnalités du monde artistique et des touristes. Également quelques curieux sont venus découvrir les œuvres de l’artiste étant donné que beaucoup ne le connaissaient que de nom ».

Et comme le dit l’adage, un artiste ne meurt jamais!

Lire aussi: Le grand public découvre le palais de Lomé

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × 4 =