Coopération : rencontre fructueuse entre les autorités du secteur maritime togolais et des partenaires stratégiques

0
724
secteur maritime
Au milieu, le ministre conseiller pour la Mer, Stanislas BABA

Les autorités du secteur maritime du Togo ont rencontré du 11 au 14 novembre 2019, des délégations de l’International Registration Bureau (IRB) et du Département d’Etat Américain (DEA). Ces deux rencontres ont permis de prendre des dispositions visant à accompagner et à renforcer l‘image du secteur maritime au Togo.

Au terme de la première rencontre, il ressort que l’International Registration Bureau (IRB) ambitionne d’accompagner le Togo. L’idée est de relever l’image du pavillon togolais à l’international. À cet effet, le registre national dont le nombre de navires s’élève à ce jour à 300 fera l’objet d’une attention particulière. En prélude à cette décision, le concessionnaire IRB Grec et la partie togolaise ont passé en revue les rapports des différents MOU.

Quant à la réunion avec la délégation de la DEA, l’objectif était de discuter de la mise en œuvre de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies. L’accompagnement du Togo dans le respect de ces résolutions relatives au transport maritime international a été au cœur des échanges.

Lire aussi: Le Haut Conseil pour la Mer et l’IRB évaluent leur niveau de collaboration 

Par ailleurs, la délégation américaine a félicité le Togo. Et pour cause, le pays fait des efforts dans la lutte contre les actes illicites commis par la voie maritime. Mais, des efforts restent à faire. La délégation américaine a donc souhaité que le Togo adhère au mémorandum d’entente sur le partage d’information avec certains grands pavillons internationaux appelés « RISC ».

La mise en œuvre de toutes ces dispositions suggère l’intégration du registre international dans l’arsenal juridique togolais. À cet effet, la partie togolaise s’est engagée à revoir les textes de portée pertinente qui servent les intérêts nationaux.

Clément Gado