Le Haut Conseil pour la Mer et l’IRB évaluent leur niveau de collaboration

0
901
Haut conseil pour la Mer

Le Haut Conseil pour la Mer et son partenaire International Registration Bureau (IRB) évaluent leur niveau de collaboration. L’IRB est chargé de l’enregistrement et de la classification des navires battant pavillon togolais. Ensemble, les deux partenaires vont analyser de nouvelles actions à mener pour des résultats d’envergure. La rencontre s’est ouverte mardi 12 novembre 2019 à Lomé.

Selon Hubert Bakaï, Directeur des Affaires maritimes, « avec les implications dans la géopolitique mondiale et les questions de sécurité internationale, il y avait lieu que nous examinions certains points liés au transport maritime international impliquant les navires battant pavillon togolais. » En urgence, les acteurs impliqués recherchent des voies et moyens pour protéger l’image du pays. La stratégie, le partage du maximum d’information sur les navires sous pavillon togolais.

(Re)Lire – PND : le secteur maritime se mobilise

Haut conseil pour la MerLe Togo est le deuxième meilleur en matière de gestion de pavillon et d’immatriculation en Afrique, après le Libéria. Mais, les violations répétées des règles de navigation maritime par certains navires sous pavillon togolais poussent à prendre des mesures pour assainir ce secteur.

Concernant les actions à mener pour plus de résultats, l’idée à terme est de pouvoir donner des opportunités aux jeunes dans le secteur maritime. La fondation d’une académie maritime au Togo viendra alors renforcer la formation des experts togolais. Ces derniers pourront prendre efficacement la relève, en ce qui concerne la gestion du registre international. Ensemble, le Haut Conseil pour la Mer et International Registration Bureau réfléchissent donc sur l’utilisation de la technologie pour un secteur maritime répondant aux nouvelles exigences.

Bassane RAMINA