Côte d’Ivoire: des arrestations après la profanation de la tombe de DJ Arafat

0
227
profanation de la tombe de DJ Arafat
Richard Adou annonce des arrestations suite à la profanation de la tombe de DJ Arafat

Peu après l’enterrement de l’artiste ivoirien DJ Arafat samedi, des centaines de personnes se sont rendus au cimetière. Ils ont ouvert le cercueil, avec pour seule idée de vérifier si c’était bien le chanteur qui est enterré. Les vidéos et photos qui ont ensuite circulées sur les réseaux sociaux ont choqué plus d’un.

Les autorités ivoiriennes ont pris à bras le corps cette affaire de profanation de la tombe de DJ Arafat. Et depuis quelques jours, des arrestations se multiplient. Déjà, des dizaines de personnes sont dans les mailles des filets de la police. Des appels à témoin sont lancés. « Un acte abominable », a déclaré le procureur d’Abidjan Richard Adou. Il a annoncé qu’ « une information judiciaire a été ouverte contre ces personnes.[…] L’enquête avance et elle avance bien ».

Richard Adou voudrait faire d’une pierre deux coups. Profiter de la consternation suscitée par la profanation de la tombe de DJ Arafat pour passer un message. « Il y a des personnes qui n’ont pas encore compris qu’internet n’est pas un espace de non-droit et que la loi s’applique à internet. C’est pour ça qu’on a légiféré. » Aussi dans le viseur du procureur, les pages Facebook et les administrateurs des sites internet.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

17 − 2 =