COVID-19 : après le Togo, la Côte d’Ivoire lance son programme de transferts monétaires pour soutenir les populations vulnérables

0
1007
transferts monétaires
Image d'illustration d'un transfert monétaire-Dr

Le gouvernement ivoirien est entré dans la danse des mesures d’accompagnement aux populations touchées par la crise du Coronavirus. Deux semaines après le lancement du programme « NOVISSI » au Togo par le Président Faure Gnassingbé, son homologue ivoirien Alassane Ouattara annonce 25 000 F CFA par mois et par ménages. 

« Le Togo a montré la voie », confie tout souriant Marcel M., jeune togolais  résidant à Abidjan depuis 7 ans. Car le 22 avril, le gouvernement ivoirien a annoncé à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, un programme de transferts monétaires par mobile money à des ménages en situation de précarité. Un programme qui ressemble étrangement à celui lancé quelques semaines plus tôt par un « petit » pays de l’Afrique de l’ouest.

Le Togo a en effet lancé début avril le programme « NOVISSI » (entraide en langue locale), un programme de transferts monétaires visant à soutenir tout citoyen togolais éligible ayant perdu son revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre le Coronavirus. Le programme vise à fournir aux personnes et familles les plus vulnérables, des soutiens financiers mensuels, tout au long de l’état d’urgence décrété par le Président Faure Gnassingbé pour enrayer la progression du COVID-19 dans le pays.

Engouement

Deux semaines après son lancement, près de 500 000 personnes ont pu toucher la manne gouvernementale grâce à leurs téléphones portables. Si en Côte d’Ivoire les fonds profitent aux ménages qui reçoivent 25 000 par mois,  au Togo, la mesure est individuelle. Ainsi, les femmes perçoivent 12 250 FCFA contre 10 504 FCFA pour les hommes. Dans un foyer donc, toutes les personnes majeures éligibles peuvent toucher ces fonds. Ainsi, un ménage de deux adultes touche près de 23000 FCFA/mois soit 65% du smic du pays. Avec un adulte de plus, le ménage se retrouve très rapidement à 32000 FCFA soit 90% du smic avec moins de dépenses en eau et électricité qui sont pris en charge par le Gouvernement.

Le Togo a déjà distribué pour la première vague des paiements un peu moins de trois milliards de Francs CFA avec une part belle aux femmes puisque 300 000 d’entre elles ont touché la moitié des 12250 F CFA. Presque le double des hommes qui ne sont que 162 000 pour l’heure à avoir touché la manne gouvernementale. « Je reçois l’argent directement sans passer par mon mari, ce qui me permet de faire les courses pour la maison », témoigne Adjoua, revendeuse de farine de manioc au grand marché de Lomé.

Re(Lire): Novissi : l’accompagnement tant attendu du gouvernement enfin effectif

Innovation

En Côte d’Ivoire, le Fonds de solidarité et de soutien humanitaire COVID-19 est estimé à 13,3 milliards FCFA. 117 198 ménages ont été ainsi identifiés pour en bénéficier. Comme au Togo, les opérateurs de téléphonie mobile se sont engagés à ne prélever aucun frais sur les fonds transférés aux bénéficiaires de ces programmes d’aide. Au Togo, ces derniers sont encouragés à privilégier également le paiement électronique pour dépenser l’aide gouvernementale. Une mesure nécessaire pour respecter les règles de distanciation sociale indispensables pour limiter la propagation de la pandémie. Outre cette aide, le Président Faure Gnassingbé a également annoncé une batterie de mesures dont la gratuité de la tranche sociale pour l’eau et l’électricité pour soulager les populations les plus exposées aux conséquences économiques et sociales du COVID-19. Le programme « NOVISSI » qui est amélioré au fur et à mesure que les problèmes sont relevés par les bénéficiaires, devrait à terme permettre à un peu plus d’un million de personnes de tenir le coup en cette période difficile. D’autres pays africains devraient suivre rapidement l’exemple togolais.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − 6 =