Election présidentielle : le calme règne dans les rues et l’affluence dans les bureaux de vote

0
530
vote
Les dernières explications de vote aux électeurs dans un centre à Lomé

Des millions de togolais votent depuis ce matin pour le compte de l’élection  présidentielle 2020. Déjà à 07 heures, plusieurs bureaux de vote se sont ouverts et les premiers électeurs ont pu accomplir leur devoir de citoyen sans difficultés.

A Lomé, la capitale l’on observe une affluence comme devant les 18 bureaux de votes de l’EPP Aflao Gakli. Les uns cherchant leurs bureaux de vote (BV), les autres leurs noms sur les listes électorales affichées. Les plus âgés se faisant aider par les plus jeunes.

Devant certains centres de vote comme nous l’avons pu constater à l’EPP Batomé, certains membres de bureaux de vote se donnent la tâche d’expliquer aux électeurs patients dans une longue queue les consignes de vote pour que leurs choix soient valides.

Dans l’ensemble des bureaux de vote dans ce centre, tout se passe dans le calme et dans la sérénité. « Nous avons ouvert autour de 07h30 minutes avec la présence de tous les membres des bureaux de vote. Tout se passe dans le calme et dans la sérénité. Aucun incident ni signe de violence n’est perceptible », confie un président de bureau de vote.

Observateurs nationaux comme internationaux constatent le déroulement du vote qui prend fin à 16 heures GMT. Les forces de sécurité y veillent de même.

A LIRE EGALEMENT – Togo : le scrutin présidentiel s’est ouvert dans le calme

Les rues de la capitale calment

L’affluence observée devant les bureaux de vote n’est pas la même dans les rues. Les rues sont plutôt calmes et la majorité des boutiques sont fermées depuis le matin. Le trafic des véhicules et même de taxi-moto est fluide. Parmi les quelques commerçants et détaillants qui se sont installés ou ouverts leurs boutiques, certains restent méfiants.

« Nous ne savons pas comment sera la journée, c’est pourquoi je n’ai pas préparé tous les mets que j’offre à mes clients », confie cette responsable de fast food.

De même, plusieurs marchés de la capitale n’ont pas ouvert leurs portes. C’est l’exemple au quartier Totsi oùl es boutiques du marché sont restées fermées.

Pour les uns, le calme est la résultante de l’engouement des citoyens à cette élection, qui affluent devant les BV. Pour d’autres, c’est une méfiance et le choix de rester chez soi dans l’attente de l’issue après avoir accompli son devoir.

Charles KOLOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

16 + 4 =