Loi de finances rectificative gestion 2019 en hausse de 3,5 %

0
943
Conseil des ministres
Image archive-Conseil des Ministres

Ce vendredi 13 décembre, le projet de loi de finances rectificative a été adopté en Conseil des ministres. Cette adoption se justifie par le transfert de 51 % des actions de L’État dans le groupe TOGOCOM. Le gouvernement togolais entend ainsi jouer la transparence et la crédibilité aux yeux des citoyens.

Cette session des actions de l’État impact ainsi les grandes masses budgétaires. Même si le solde déficitaire de 71 % milliards de francs CFA n’a pas changé, l’État assure que « les ressources de trésorerie passent de 514,5 milliards de francs CFA à 562,8 milliards de F CFA » et que les charges de trésorerie sont par contre en hausse de 48,3 milliards de F CFA.  Soit de 4442,9milliards de francs CFA à 491,1 milliards de CFA.

En résumé, le second projet de loi de finances rectificative gestion 2019 adopté en Conseil des ministres ce 13 décembre, passe de 1381,9 milliards de F CFA à 1450,1 milliards de CFA. Soit une hausse de 35 %. De quoi renflouer les caisses de l’État.

La démarche de l’État répond à l’impératif de trouver des fonds nécessaires à la réalisation du plan national de développement.

Lire aussi: Présidentielle 2020 : le conseil des ministres convoque le corps électoral !

Bassane RAMINA