Présidentielles 2020 : la cour constitutionnelle évoque les dates probables du scrutin

0
484
Cour Constitutionnelle
Adbou Assouma, Président de la Cour Constitutionnelle

Au Togo, les élections présidentielles devront se tenir impérativement au premier trimestre de l’année 2020. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public ce vendredi par la Cour constitutionnelle.

L’institution annonce, dans un communiqué signé de son président, que les présidentielles 2020 devront se tenir, au plus tôt le 19 février et au plus tard le 5 mars 2020. La Cour Constitutionnelle rappelle aussi que « le scrutin relatif à l’élection présidentielle est ouvert 75 jours au plus tôt ; et 60 jours au plus tard, avant la fin du mandat présidentiel en cours ». Une disposition de l’article 61 de la constitution togolaise.

Ainsi, le mandat de Faure Gnassingbé prend fin le 3 mai 2020. Et, selon l’article 153 de la loi N°2012 du 29 mai 2012, modifiée par la loi N°2013 du 19 février 2013 et la loi N°2013-008 du 22 mars 2019 portant code électoral, « la déclaration de candidature est déposée à la CENI 45 jours au moins avant le jour du scrutin ».

Par cette sortie, la Cour Constitutionnelle voulait donc appeler le gouvernement et toute personne intéressée par ces élections à se conformer aux textes en vigueur. Ce jeudi, lors de la présentation du rapport pays Doing Business, le président en exercice, Faure Gnassingbé, a émis le vœu de voir ces élections se tenir tôt; pour que le pays se consacre à ce qui est plus important : sa croissance inclusive.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × 3 =