Sixième et dernière revue du programme FEC : le Togo s’en sort avec une bonne note

0
851
programme FEC
Le ministre Yaya (g) et le chef de la mission du FMI, Ivohasina Razafimahefa

Le programme de Facilité élargie du crédit (FEC) du FMI auquel est soumis le Togo depuis plus de deux ans est arrivé à son terme. Après la sixième et dernière revue dudit programme, il ressort que le pays a réalisé des progrès. D’abord, dans la mise en œuvre des réformes, mais aussi dans la poursuite de politiques économiques saines. C’est ce que révèle la mission du FMI en séjour au Togo depuis le 04 décembre dernier.

La mission du FMI dirigé par Ivohasina Razafimahefa, s’est réjouie des résultats obtenus par le Togo après examen final du programme FEC. Selon les conclusions de la mission, « les autorités togolaises ont réalisé une réduction significative du déficit budgétaire et de la dette publique ainsi que des réformes structurelles importantes ». Également, « la reprise économique se raffermit et la croissance devrait s’accélérer pour atteindre 5,5 en 2020 ».

Le pays peut se réjouir de présenter des indicateurs économiques satisfaisants. L’assainissement budgétaire entamé en 2017 reste soutenu. Les prévisions annoncent un déficit budgétaire de 2% du PIB en 2020. Il était de 9 % du PIB à 2 % en 2017. Toutefois, la continuation de la mise en œuvre des réformes améliorera l’efficacité de la dette publique.

Ivohasina Razafimahefa et sa suite ont aussi constaté les efforts engagés par les autorités togolaises pour renforcer la gouvernance. Ces efforts ont permis d’améliorer le climat des affaires au Togo. Comme résultat, on note les derniers indicateurs Doing Business, classant le Togo parmi les pays les plus réformateurs au monde.

La mission du FMI s’achève donc sur une bonne note pour le Togo.