Semaine de la diplomatie climatique à Lomé : les réalisations du PLACC exposées

0
780
diplomatie climatique
La semaine de la diplomatie climatique se poursuit à Lomé

La semaine de la diplomatie climatique était à sa deuxième journée mardi. La journée a été consacrée à la présentation des premiers résultats obtenus dans l’exécution du Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC).  

Mardi, les premiers résultats du programme PALCC ont été présentés à l’Université de Lomé. C’était à travers une conférence et une foire d’exposition des actions des ONG recrutées pour l’exécution de ce programme. L’intérêt était de mettre en lumière les résultats déjà enregistrés sur le terrain dans le cadre dudit programme.

« Le programme travail avec des partenaires sur le terrain qui sont des ONG. Ces dernières reçoivent des subventions pour qu’ils mettent en œuvre des actions aux  bénéfices des populations. Nous avons voulu profité de cette semaine de la diplomatie climatique pour que ces ONG viennent nous dire ce qui a été fait sur le terrain ; après un an de mise en œuvre », a indiqué Tabé Nikabou, chargé du suivi-évaluation du PALCC.

Le PALCC a pour objectif d’appuyer le Togo dans la mise en œuvre d’une réponse nationale aux défis posés par le changement climatique. Aussi, vise-t-il à contribuer à l’émergence d’une économie résiliente et à faible émission de carbone.  Déjà, des résultats encourageants sont enregistrés après un an de mise en œuvre ; selon les différents acteurs.

Des résultats tangibles en un an

Le coordonnateur du programme, Afelu Bareramna estime à 600 le total d’emplois créé dans l’ensemble des 5 régions économiques du pays. « L’allure que les activités ont pris sur le terrain est  encourageante et notre objectif, c’est que nos actions aient des répercussions positives sur le vécu des populations à la base. On ne peut pas améliorer la résilience au changement climatique dans la pauvreté. Il faut améliorer les conditions de vie des communautés. Ainsi, elles pourront contribuer à la lutte contre les changements climatiques dans notre pays », a confié Bareramna AFELU.

De fait, l’on a enregistré à travers les actions de l’Office de Développement et de l’Exploitation des Forêts (ODEF) la mise en place de 240 ha de nouvelles plantations. A cela, s’ajoute l’élaboration de quatre (4) plans d’aménagement et de gestion de forêts classées.

Divers autres impacts sont aussi perceptibles à travers les actions des ONG. Ceci, avec l’appui aux communautés riveraines des aires protégées. La formation et l’organisation des carbonisateurs et promotion des foyers et fours améliorés à bois ainsi que la diffusion du gaz butane sont aussi à encourager.

Au-delà, le PALCC qui s’étale sur cinq années (2017-2021) accorde un appui aux universités de Lomé et de Kara. L’idée, conduire des thèses, de masters et de projets séniors dont les thèmes sont en lien avec les changements climatiques. Un bloc pédagogique de recherche sur les changements climatiques est en construction à l’Université de Lomé.

Les activités de la semaine de la diplomatie climatique se poursuivent ce mercredi 25 septembre avec un dialogue intergénérationnel sur la transition énergétique et une simulation des négociations climatiques par les jeunes. Cette semaine est organisée par la Délégation de l’Union européenne au Togo en partenariat avec les d’Allemagne et de France.

 

Charles Kolou